Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 février 2008

Confidences pour confidences...

4ae51cb5584e6a1d8d5f3c3d95a31ab6.jpgJe suis tagguée par Lamia et Maijo pour révéler six choses sur ma petite personne,voici les règles...

  • Écrire le lien de la personne qui nous a tagué 
  • Préciser le règlement sur son blog
  • Mentionner 6 choses sans importance sur soi
  • Taguer 6 autres personnes en mettant leur lien
  • Prévenir ces personnes sur leur blog respectif

J'ai choisi de citer  parfois des passages du livre de Catherine Taernynck  Chambre à part en écho à ces confidences.

 

1.J'aime l'univers des gares,étudiante je désertais les amphis parfois pour arpenter le hall de la gare Lille Flandres...

"La gare, c'est son espace d'élection.Bien davantage.Son domaine,son jardin,son culte.La gare,c'est sa vie.Il y passe la plupart de ses jours et de ses nuits.

Ce qu'il aime le plus,c'est se rendre sur les quais,là où les trains se bondent et débondent,là où se croisent les départs et les arrivées..., au coeur même des séparations et des retrouvailles." C. Taernynck 

2.Je suis profondément mélancolique.

"La tristesse vient toujours du mal.C'est de ce côté -là qu'il faut aller...Mais d'où vient le mal? D'autrefois sans doute.De très loin,de très bas..." C. T.

3.Je suis frileuse en amitié.

"Toute souffrance psychique témoigne de difficultés de le rencontre.D'une certaine façon on ne peut prendre le risque de rencontrer autrui que si l'on sent que l'échange sera équitable.On ne sera pas floué.Après s'être quittés,on gardera quelque chose de l'autre en soi et l'autre,à sa manière,vous garderun peu en lui.A ce risque s'humanise-t-on,au gré des échanges.Faute de quoi,mieux vaut s'attacher aux objets,aux produits ou aux rêves."C. T.

4.J'aime prêter la parole au objets.

5.Je veux être une maman cirque pour mon fils malgré la vilaine orpheline.

"Ce soir-là,sous le cercle de la lampe,les mains de la mère dansent à tire-d'aile.Elles n'en finissent pas de nouer et de dénouer la vie. Ce sont des mains douées de grâce.Elles emportent vers des lieux mystérieux.Elles donnent de l'esprit aux choses.Et l'enfant  fasciné par une telle euphorie regarde éperdument.A l'extrême fond de sa mémoire,là où les mots ne se sont pas encore posés,là où les souvenirs n'iront jamais,il y aura cette trace dont il ne saura jamais rien..., les mains de sa mère,magiciennes au bord du monde." C.T.

6. J'attends parce que: "A qui sait attendre,le temps ouvre ses portes",j'ai très souvent attendu...attendre en silence,dans l'angoisse parfois...un amoureux,un enfant,une maison,un traitement,le bonheur...je continue d'attendre...

"L'attente organisait donc sa vie.C'était,pour elle ,un état d'esprit indissociable du désir,un préalable à la rencontre,une façon de penser à l'autre,de l'inviter en soi,peut-être même de l'aimer.Attendre,me dit-elle un jour, c'était autrfois le lot des femmes et justice leur fut rendue car à force d'attendre,elles ont appris à espérer."

Je  suis venue répondre après un certain temps aussi je laisse la parole à celles qui souhaitent divulguer six aveux,six confidences parmi mes lecteurs et lectrices...Difficile de nommer celles qui ne l'ont encore fait.Je pense à Nolwenn,Naniela,Mammig...

(Je ne sais plus la  source de l'illustration,je m'excuse pour l'auteur)

14:30 Publié dans TAG | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Merci pour le tag jolie poètesse :)
Je m'y atèle dès que possible.

Pleins de bises

Écrit par : Nolwenn | dimanche, 17 février 2008

Je ne donne pas la parole aux objets car les korrigans et les elfes viennent ensuite me chatouiller la nuit !
Chacun ses croyances

Écrit par : Michel | dimanche, 17 février 2008

@nolwenn:j'ai hâte de te lire,bises.
@Michel:mes insomnies s'expliquent alors! ;)

Écrit par : mirontaine | lundi, 18 février 2008

tu es la troisième Mirontaine et je n'ai pas encore répondu :-) merci de penser à moi, je vais m'y coller après tout le monde .

Écrit par : mammig | jeudi, 21 février 2008

Tu viens de visiter mon blog, de laisser un petit mot pour ma fille, je viens te lire à mon tour, à moi d'etre profondément émue par tes mots, pour notre combat commun, je te salue bien bas. Je t'embrasse. Ariane

Écrit par : Giliane77 | jeudi, 20 mars 2008

Les commentaires sont fermés.