Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 juin 2008

Battement d'ailes Milena Agus

resize.jpg

Un lieu enchanteur en Sardaigne. Sur la colline qui domine la mer, au milieu des terres arrachées au maquis, se tient la maison de Madame, dernier bastion de résistance aux barres à touristes. Seule, décalée dans ses robes bizarres cousues main et son naïf refus de l'argent, Madame est hors normes. Quand la nervosité la gagne, que malgré les rites magiques le grand amour se dérobe, elle dévale les deux cents mètres du chemin escarpé jusqu'à la plage et nage vers le large. Madame dérange, mais pas sa jeune amie de quatorze ans et son grand-père, ni le fils aîné des voisins qui ne suit pas la route tracée par ses parents. Eux savent...

J'avais beaucoup aimé son précédent roman Mal de pierres,celui-ci est plus énigmatique.

Milena Agus nous offre un beau portrait de femme en quête d'amour dans un joli paysage sarde.Tous les personnages sont singuliers du grand-père à Pietrolino en passant par le médecin.

Les portraits sont tout en nuance,ce qui me gêne pourtant c'est la profusion d'images violentes et de mots crus,un style qui me gêne parfois.

L'auteur nous offre une farandole d'histoires qui n'en forment plus qu'une en refermant le livre.

Je retiens surtout sa poésie ,ses rêves et sa magie.

Merci à Elodie de me l'avoir offert.

Les commentaires sont fermés.