Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 novembre 2008

La Boutique jaune de Jeanne Benameur

Ben ameur.jpg
Quatrième de couverture:
"Il est grand temps de rallumer les étoiles".
C'est ce que feront Marion,passionnée de photographie,Stéphane, passionné de Marion et Fatou,leur amie.
La Boutique jaune,à la belle devanture toujours close,fascine Marion.
Aldabert Lecoeur,vieil homme original,dépositaire de la mémoire du lieu,lui en livre la bouleversante histoire.
Lorsqu'une nuit,on entendra du bruit dans la boutique,c'est une aventure de vie qui réunira tous ces personnages sur un chemin qu'ils ne soupçonnaient pas.
 
Jeanne Benameur nous offre un doux moment de lecture.Elle sait parfaitement décrire ce lieu,La Boutique jaune,remplie de mystères et de beautés.Elle propose un portrait des personnages tout en finesse ,elle crée une atmosphère particulière...très douce.
Je vous invite à percer le mystère de la Boutique jaune et connaître le secret du fil de vie qui réunit tous ces personnages.
Merci à Bellesahi pour cette découverte,je n'ai pu m'empêcher d'imaginer le jardin d'Amélie comme celui de Belle!

Challenge-Jeanne-Benameur.jpg

 

lundi, 24 novembre 2008

Jeanne Benameur

Benameur.jpg
J'ai beaucoup aimé les billets de Bellesahi sur cet auteur et j'ai choisi ce livre Ca t'apprendra à vivre.
Jeanne Benameur évoque dans ce petit livre son enfance,partagée entre ses deux cultures ,algérienne par son père,italienne par sa mère.Elle nous raconte le départ de l'Algérie pour la France.Son écriture est magnifique:des phrases très courtes mais très intenses où l'on perçoit très vite la sensibilité de l'auteur.
J'ai lu ce premier roman autobiographique en une soirée.Sa vie de petite fille ,tour à tour heureuse et malheureuse m'a rappelée mon enfance comme petite fille d'émigrés siciliens.
Que de similitudes troublantes dans nos vies de petite filles trop sages pour satisfaire un papa méditerranéen.
J'aime la concision dans le style de cet auteur,très peu de mots suffisent à réveiller beaucoup d'émotions.
Un coup de coeur ...comme un  voyage dans la mémoire de notre enfance de petite fille tiraillée entre deux cultures.
Le passage sur "le paraître en  société "d'un papa m'a rappelé tant de souvenirs...
J'ai refermé ce livre en écoutant une chanson de Paolo Conte,tant écouté le Dimanche soir avec il mio padre.

Challenge-Jeanne-Benameur.jpg


Découvrez Paolo Conte!

vendredi, 21 novembre 2008

Artist Trading Cards...

Novembre 2008 016.JPG

Découvrez Yann Tiersen!
Puisque je dois continuer à me reposer,je m'occupe entre les corrections de copies à réaliser des ATC (Artist Trader Cards) ...
Novembre 2008 017.JPG

 Malgré le repos à la maison,je trouve que...

Novembre 2008 019.JPG
Même s'il...Novembre 2008 020.JPG

Une curiosité

Novembre 2008 008.JPG
Quatrième de couverture:Comment aider un enfant plongé dans le chagrin?
Ce roman philosophique,truffé d'anecdotes,de notes,de maximes,de dogmes et de leurs contraires a pour sujets le bonheur,les oreilles décollées,Dieu,un mystérieux livre,l'éducation des chiens,la gourmandise,la mort,les règles du poker,les étrangers,la force de l'amitié et ce qu'on appelle,à tort ou à raison,"la magie de l'amour".
Je venais de lire cette quatrième de couverture dans une librairie lilloise,j'étais intriguée...
Dès l'incipit je découvre ces drôles de personnages:
Novembre 2008 010.JPG
Novembre 2008 011.JPG
Novembre 2008 012.JPG
Ma curiosité  l'emportait et j'ai très rapidement mis ce livre dans mon panier,depuis que je l'ai ouvert...je souris ...
Novembre 2008 013.JPG
Je partage les aventures de Monsieur Grinberg et son chien Holstein...
Alors si vous aussi vous souhaitez trouver la clef de ce roman,n'oubliez pas de mettre dans votre panier!
Novembre 2008 018.JPG
(ATC-Artist Trader Card-réalisé par mes petites mains )
Ce livre a une forme étrange,surprenante,les illustrations d'Emma Tissier sont très amusantes.Je n'ai pas envie d'en dire davantage sur les personnages,leur personnalité mais c'est une belle découverte.
Ce livre est une curiosité jusqu'à la ...
Novembre 2008 009.JPG

mardi, 18 novembre 2008

La Chute du British Museum de David Lodge

Lodge.jpg
J'ai reçu ce livre de la part de Lisa dans le cadre du Swap London avec joie car je l'avais moi-même choisi pour ma swappée Maijo.J'aime beaucoup les romans de David Lodge et je me souviens d'une anecdote particulière qui remonte à quelques années déjà.J'étais alors étudiante en lettres modernes et pour financer mes achats de livres,j'exerçais le job de surveillante dans un lycée.Le samedi matin,je surveillais les devoirs des terminales.Une fois le sujet distribué,je me suis plongée dans le roman Un Tout petit monde.J'étais tellement emportée par le style de l'auteur et son ironie que j'en oubliais mes élèves!Aussi quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris les classeurs de cours ouverts sur la table...au bout de deux heures!Je n'avais pas relevé le nez ou alors si peu que les élèves en ont bien profité!
La Chute du British Museum développe deux thèmes:l'un moral et religieux(les enseignements catholiques sur le contrôle des naissances) ,l'autre littéraire(l'ironie  sur la névrose du chercheur littéraire).
Nous suivons les aventures d'Adam Appleby,jeune étudiant chercheur catholique,marié,pauvre,tenaillé par l'inquiétude que sa femme puisse tomber enceinte une quatrième fois.
L'auteur  nous raconte ses aventures picaresques sur une journée mêlant tour à tour la parodie,le pastiche et l'allusion.
J'ai beaucoup aimé le passage des rêveries d'Adam,ses idées fantasques,ses hallucinations motivées par son anxiété chronique.
C'est un chouette roman qui même dans une période difficile a réussi à me faire rire!
Je retiens l'épisode du chiffon mouillé dans l'ascenceur qui rappelle le roman de William Golding Chute libre,les rêveries d'Adam dans les embouteillages qui rappellent celles de Mrs Dalloway de Virginia Woolf mais aussi la bureaucratie vue par Kafka dans le passage du renouvellement de sa carte.
Ce roman est truffé d'allusions (Conrad,Hemingway,DH Lawrence...),il est difficile pour le lecteur français de toutes les relever à la première lecture .
Merci beaucoup à Lisa pour ce choix,j'espère que Maijo appréciera tout autant ce livre que moi.

vendredi, 07 novembre 2008

Swap Enfants de Noël

31628902_p.jpg

Je suis inscrite au swap "Enfants de Noël" organisé par Emmyne.

Un swap à l'attention de nos enfants ou des grands enfants qui sommeillent en nous.

Je m'amuse à lire ou relire quelques beaux albums de jeunesse sur ce thème,à trouver des idées d'objets à réaliser .

Un beau swap en perspective...Je connais l'identité de ma swappée et je réfléchis beaucoup au contenu de mon swap pour lui faire plaisir.

Nos petites mains s'activent...mais chut...

Schwitten.jpg

Brooklyn Follies de Paul Auster

51NSRCEZXFL__SS500_.jpg
Quatrième de couverture: Nathan Glass a soixante ans.Un divorce,un cancer en rémission,trente ans de carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan et une certaine solitude qui ne l'empêche pas d'aborder le dernier versant de son existence avec sérénité.
Chaque jour,Brooklyn et ses habitants le séduisent davantage,il prend ses habitudes,tombe sous le charme d'une serveuse et décide de faire un ivre dans lequel seraient consignés ses souvenirs,ses lapsus,ses faiblesses de langage,ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés,rencontrés ou aimés.
Ce livre, Nathan va l'écrire suite à sa rencontre inopinée avec Tom Wood ,son neveu, dans une librairie...Ils rêvent d'une vie meilleure à l'hôtel Existence...
J'ai tout de suite aimé ce livre,dès les premières pages Paul Auster nous entraîne dans le petit monde de Nathan en évoquant la littérature:
"La lecture était ma liberté et mon réconfort,ma consolation,mon stimulant favori:lire pour le pur plaisir de lire ,pour ce beau calme qui vous entoure quand vous entendez dans votre tête résonner les mots d'un auteur".
On va suivre les péripéties de ces hommes dans le Brooklyn d'aujourd'hui .Leur quête du bonheur au fil des pages nous emmène dans un tourbillon de vies (semblable à celles d'Anna Gavalda dans son opus Ensemble c'est tout)très  riches en émotions,amours et tourments.
Je n'avais lu que La Nuit de l'oracle de cet auteur ,j'étais restée perplexe sur le sens à lui accorder et Brooklyn Follies m'a convaincue du talent de cet auteur.Certes Brooklyn Follies prêche le bon sentiment mas la plume de Paul Auster offre un témoignage très intéressant sur la société américaine.L'auteur grossit les traits de certains personnages politiques,des moeurs de son pays et du quotidien de cette ville américaine.
Un passage a retenu mon attention également:
"C'est ce qui vous arrive quand vous aboutissez à l'hôpital.On vous déshabille,on vous enfile une de ces liquettes humiliantes et ,soudain,vous n'êtes plus vous-même.Vous devenez l'individu qui habite votre corps et ce que vous êtes désormais,c'est la somme de tout ce qui va mal dans ce corps.Etre ainsi diminué,c'est perdre tout droit à l'intimité."
La déshumanisation est admirablement  décrite dans ce roman ,celle de Rory,celle d'Harry,celle de Nathan lui-même au début du roman,en somme celle d'une  société entière...Mais Paul Auster parvient à contre-balancer cette déshumanisation au profit d'une chaleur humaine ..juste avant le 11 Septembre 2001.
Ce livre a été choisi par le blogoclub de lecture,je suis désolée pour le retard ...Ce livre m'a accompagnée à la mer...
Novembre 2008 016.JPG