Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 janvier 2009

Desperate...

Cusk 2.jpg
Arlington Park est une petite banlieue anglaise, ni trop chic ni trop ringarde, c'est un quartier tout ce qu'il y a de plus ordinaire, avec ses habitants tout aussi quelconques.

C'est la nuit, les rares passants rentrent chez eux, affrontant sans ciller la pluie torrentielle, lorsque Juliet Randall se réveille d'un cauchemar. Ce cafard qui faisait son nid dans ses cheveux lui semble l'image fantasmée de sa vie devenue impossible. Ancienne étudiante brillante, désormais mariée et mère de deux enfants, Juliet a le sentiment d'être assassinée à petits feux par son semblant d'existence.
Et puis l'on découvre la petite vie des autres habitantes du quartier mais ce n'est pas très passionnant...Je me suis ennuyée alors qu'au départ j'étais très enthousiaste.
Rachel Cusk organise son récit à la manière de Wirginia Woolf dans Miss Dalloway en racontant  la journée de ces femmes au foyer.
J'ai apprécié deux passages: le club de lecture et l'analyse des Hauts du Hurlevent et la splendeur toute hypocrite du repas entre amis .
Mon personnage préféré reste Christine lors du repas!
C'était un endroit dangereux où vivre, une famille: aussi tumultueux que la pleine mer sous un ciel traître, avec ses allégeances passagères, ses rafales de cruauté et de vertu, ses grandes vagues d'humeur et de mortalité, son incessante alternance de tempête et de bonace" .

"C'est ici que Maisie se sentait le plus éloignée de ses aspirations, voyait son mari et ses enfants comme les étrangers qu'ils étaient de temps à autre. C'est ici qu'elle sentait le plus souvent qu'il étaient dans une pièce de théâtre,et que ce n'était pas une pièce de théâtre qu'elle appréciait"

 

Commentaires

Desperate housewives ? Eh oui ...un peu quand même !

Écrit par : keisha | mercredi, 14 janvier 2009

tiens, moi aussi je me suis fait cette réflexion ! un desperate plutôt décevant par contre, apparemment, dommage...

Écrit par : Audrey | jeudi, 15 janvier 2009

Comme toi, plutôt déçue par cette lecture ( trop de tapage ).
J'adore ta nouvelle lunch-box !

Écrit par : Emmyne | jeudi, 15 janvier 2009

"la meilleure surprise de la rentrée littéraire" et ben, si c'est ça....

Écrit par : bel gazou | jeudi, 15 janvier 2009

Ce livre est dans ma PAL, il faudrait que je me décide à le lire !
Bon week-end Mirontaine !

Écrit par : Florinette | vendredi, 16 janvier 2009

Ca ne me tentait pas vraiment... et là, je suis bien décidée à ne pas le lire!

Écrit par : Karine :) | dimanche, 25 janvier 2009

Commencé et jamais achevé ; trop calimérotte de banlieue ... je préfère les filles de wisteria lane, bien plus drôles !!!!

Écrit par : aaz | mercredi, 11 février 2009

Rebonjour, la vie de ces Anglaises m'a en effet fait penser à Desesperate Housewives en moins drôle mais j'ai beaucoup aimé et je ne me suis pas ennuyée du tout. Bien au contraire. J'attendrais presque la suite. Bonne après-midi.

Écrit par : dasola | jeudi, 02 avril 2009

Les commentaires sont fermés.