Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 mai 2009

Paola Calvetti L'Amour est à la lettre A.

paola_calvetti_01

J'ai commencé ce roman avec enthousiasme: le parcours d'une femme, Emma ,quinquagénaire Milanaise,traductrice de métier, qui décide d'ouvrir une librairie. Jusque là, l'histoire parait fort sympathique  et on se laisse porter par le récit d'Emma sur sa propre vie. Seulement, elle décide d'ouvrir une librairie spécialisée dans les romans d'amour...là j'ai pris peur. J'ai senti venir la guimauve.  De plus, elle retrouve son amour de jeunesse , Federico, architecte à New-York. Je donnerai peu de détails sur cet amour car ce n'est pas l'amour et les sentiments qui unissent Federico et Emma   mais plutôt l'amour des livres qui a retenu mon attention.  J'ai bien aimé l'intertextualité avec de nombreuses oeuvres littéraires notamment celles de Jane Austen, Tchekhov ,Sepulveda, Shakespeare (bon on oublie Marc Lévy même si Emma précise qu'"un bel homme fait toujours bien dans le décor"  ) . J'aime bien les descriptions des vitrines de la librairie, le soin accordé au décor et à la mise en scène du thème.

J'ai moins aimé le manque de vraisemblance pour certains passages:l'obtention d'une place sans véhicules motorisés accordée haut la main,  la gestion si aisée de la librairie et ce qu'elle devient au fil de ce roman .Je n'ai pas attaché d'importance à la relation entre Federico et Emma mais plus à leur personnalité .J'ai beaucoup aimé les propos d'Emma sur les livres dont voici un extrait:

"Mon drame, ce sont les retours. Marchandise "en souffrance", comme l'appelle Alberto. Les livres qui restent, ces exemplaires invendus qui doivent, d'après lui, être rendus aux éditeurs. Le mot de "souffrance" dit assez le sort de ces pauvres livres. C'est un abandon pour eux, une offense. Il y a les livres vivants, qui vont bien, et les autres, qui se retrouvent au pilon, ou vendus à l'étal d'un bouquiniste, offerts à la bibliothèque d'une prison ou d'un hôpital. Le livre en souffrance n'est pas vraiment mort mais il est moribond, l'absence d'attention des lecteurs et des libraires lui fait mal."  

Le personnage d'Emma attire l'attention par son questionnement sur le quotidien et ses nombreuses références aux romans d'amour. Une autre Emma Bovary, en somme? Non, une quinquagénaire qui rit d'elle-même mais dont la justesse des propos n'est pas toujours présente.Ses analyses sont trop succinctes au profit de l'histoire d'Amour.Mais le titre nous en avertissait déjà.

Pour ma part, j'aurais aimé plus de détails dans les analyses littéraires et moins de lettres sur le quotidien de chacun des personnages. Néanmoins,j'ai passé un bon moment de lecture.

Merci aux Presses de la cité et à Suzanne     pour cet envoi.

Livre traduit de l'italien par Françoise  Brun.

Livre lu dans le cadre de mon

                                                                    

     bannière 3.jpg

Commentaires

Oh tu sembles bien déçue...mais je t'avoue que j'ai hâte de le lire tt de même...! je te dirai ce que j'en pense...bisou

Écrit par : Angélique | lundi, 11 mai 2009

Je viens de terminer mon billet, avec un avis fort semblable: vivent les livres, et bof pour l'histoire d'amour!

Écrit par : keisha | lundi, 11 mai 2009

J'ai plutôt aimé de mon côté, mais bon j'aime beaucoup les histoires guimauve.

Écrit par : Ori | lundi, 11 mai 2009

Je suis assez d'accord avec ton analyse. Mais franchement, j'ai oublié les imperfections pour ne garder que la guimauve qui a appaisé mon petit coeur blessé...
Bizzz

Écrit par : Naniela | mardi, 12 mai 2009

Je suis assez d'accord avec ton analyse. Mais franchement, j'ai oublié les imperfections pour ne garder que la guimauve qui a appaisé mon petit coeur blessé...
Bizzz

Écrit par : Naniela | mardi, 12 mai 2009

@Angélique:Je le garde sur le coin de mon bureau pour toi ;)
@Keisha,je vais lire ta note alors ;)
@Ori : Une soirée guimauve avec You've got a mail est appréciable de temps en temps!Paola calvetti fait référence à ce film au début du livre.
@ Naniela: Je pense que selon notre humeur du moment,l'analyse et l'appréciation d'une lecture varient en effet.

Écrit par : mirontaine | mardi, 12 mai 2009

Malgré ton bémol, je continue à le souligner ce titre :-D

Écrit par : katell | mardi, 12 mai 2009

encore une belle lecture ;-)

Écrit par : mammig | mercredi, 13 mai 2009

Je suis en train de le finir, et je suis très mitigée par rapport à ce livre. Je crois que je vais avoir beaucoup de mal à rédiger ce billet tout comme j'aurai eu du mal à terminer cette lecture.

Écrit par : pimprenelle | mercredi, 13 mai 2009

@Katell:Il vaut le détour ne serait-ce que pour la description de la librairie.
@Mammig: Un bon moment de lecture oui!
@Pimprenelle:Moi aussi j'ai eu des difficultés à me prononcer, pourtant j'ai passé un bon moment...

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 14 mai 2009

Je le lirai bientôt. Je sais un peu à quoi m'attendre, c'est toujours ça!

Écrit par : Karine :) | samedi, 16 mai 2009

Finalement, mon billet est assez négatif... Je crois que je n'en garderai pas un souvenir impérissable!

Écrit par : pimprenelle | mardi, 19 mai 2009

Les commentaires sont fermés.