Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 novembre 2009

Mange, prie , aime d'Elizabeth Gilbert

mange, prie, aime 003.jpg
(Carte provenant du Népal)
J'ai lu la critique de Cathulu à la sortie du livre et pourtant il a attendu un certain temps sur ma PAL, avant que je ne l'ouvre.
Sa couverture peut laisser entendre qu'il s'agit d'un roman léger, d'un roman féminin mais il n'en est rien.
J'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de cette femme qui décide de changer de vie à trente et un ans alors qu'elle semble posséder tout ce qu'une Américaine souhaite obtenir: un mari, une maison, une carrière. A l'heure où la question de la venue d'un enfant se pose, Elizabeth décide de ne pas devenir maman et de divorcer. Elle est alors rongée par l'angoisse, le doute et l'insatisfaction.
Désemparée, elle décide de tout plaquer. Elle part seule à travers le monde et choisit trois destinations: l'Italie, l'Inde et l'Indonésie. Cette femme veut choisir sa vie et nous la suivons dans ses pérégrinations et ses merveilleuses rencontres.
J'ai aimé ce livre même s'il ne renferme pas une grande  qualité  littéraire mais pour l'interrogation qu'il sucite et le message qu'il délivre.
"La vie d'une femme est un vaste continent sur lequel plane l'ombre d'une épée." Virginia Woolf.
Son voyage en Italie , propice à l'hédonisme,apprend beaucoup sur l'histoire de la langue italienne, sur Rome décrite telle une vieille dame et sur la Sicile.
"Celui qui n'a pas vu la Sicile ne peut pas avoir une idée claire de ce qu'est l'Italie". Goethe.
"Je grimpe jusqu'à mon appartement, au quatrième étage, seule. J'entre dans mon minuscule studio, seule. Je ferme la porte derrière moi. Un autre coucher solitaire à Rome. Une autre longue nuit de sommeil devant moi, avec personne ni rien dans mon lit, sinon un tas de guides de conversation et de dictionnaires italiens. Je suis seule, toute seule, complètement seule. En interceptant cette réalité, je lâche mon sac, je tombe à genoux et j'appuie mon front contre le sol. Là, avec ferveur, j'adresse à l'univers une prière de remerciements".
En Inde, Elizabeth apprend la méditation et le yoga dans un ashram et s'adonne à une quête spirituelle.Elle ne veut plus être Madame Moulinaparoles poursuivie par ses soeurs Blablas. Le roman se poursuit sur un ton plus sobre et une atmosphère différente.
"Cela dit, quelle est la bonne heure du jour, ou de la vie, pour rester assise sans bouger et détachée de tout ? Quelle est l'heure où il n'y a pas quelque chose qui bourdonne autour de vous, qui tente de vous distraire et de vous faire sortir de vos gonds ? Aussi ai-je pris une décision, inspirée une fois encore par mon guru, selon laquelle nous sommes tous appelés à devenir les savants de notre propre expérience intérieure. Je me suis dit que j'allais tenter une expérience. Et si pour une fois je m'y collais ?".
Elle renoue avec une vie sociale en Indonésie où elle va s'ouvrir de nouveau au monde,à la misère de la population indonésienne et à sa richesse d'esprit. Elzibabeth s'interrogera alors sur les désirs de l'ego et le sens du mot bonheur.
Les gens ont tendance à penser universellement que le bonheur est un coup de chance, un état qui leur tombera peut-être dessus sans crier gare, comme le beau temps. Mais le bonheur ne marche pas ainsi.Il est la conséquence d'un effort personnel. On se bat, on lutte pour le trouver, on le traque, et même parfois jusqu'au bout du monde. Chacun doit s'activer pour faire advenir les manifestations de sa grâce.  Et une fois qu'on  atteint  cet état de bonheur, on doit le faire perdurer sans jamais céder à la négligence, on doit fournir un formidable effort et nager sans relâche dans ce bonheur, toujours plus haut, pour flotter sur ses crêtes.
 Avec beaucoup d'humour et d'auto-dérision, l'auteur invite à la réflexion sur des sujets très profonds, on en oublierait presque le côté très extravagant des américains.Elizabeth Gilbert offre quelques beaux portraits de personnages très attachants.
Roman traduit par Christine Barbaste.
                                                                     

Commentaires

Je l'ai dans ma pal qui attends :)

Écrit par : Celsmoon | lundi, 16 novembre 2009

Tu passeras un bon moment je pense ;)

Écrit par : Mirontaine | lundi, 16 novembre 2009

il me tente bien et surtout ta critique... belle soirée

Écrit par : Labourgeoise | lundi, 16 novembre 2009

Merci, on part vite en voyage avec Elizabeth ^_^.

Écrit par : Mirontaine | lundi, 16 novembre 2009

Ca n'a rien à voir, mais as-tu reçu mon email concernant le swap au long cours 2010 ??

Écrit par : bladelor | lundi, 16 novembre 2009

Oui, je viens d'y répondre, désolée de ne pas l'avoir fait plus tôt. ;)

Écrit par : Mirontaine | lundi, 16 novembre 2009

Je l'ai acheté peu de temps après notre arrivée ici.
J'ai voulu commencer à le lire mais je l'ai en VO et pour je ne sais quelle raison je n'ai pas réussi à me laisser porter.
Ptet pas le moment encore ;)

Écrit par : Nolwenn | lundi, 16 novembre 2009

Je suis certaine que tu aimerais...j'ai pensé à toi en le lisant. ^_^.

Écrit par : Mirontaine | lundi, 16 novembre 2009

Coucou Mirontaine,
je crois que je vais me lancer dans ce roman,ton commentaire me tente.
A bientôt.

Écrit par : christine | lundi, 16 novembre 2009

Je te l'envoie ;)(et te réponds dans la semaine ).

Écrit par : Mirontaine | lundi, 16 novembre 2009

Tout l'été une copine m'a vanté ce roman, j'ai résisté, là tu me donnes envie!

Écrit par : Ori | lundi, 16 novembre 2009

Ne résiste pas trop longtemps, je pense qu'il te plairait vraiment!

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

J'adore ta bannière! Magnifique!

Écrit par : Edelwe | lundi, 16 novembre 2009

Merci Edelwe et bienvenue!!!

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

un bon moment de lecture qd même malgré la legerté de la couverture. j'aime bcp cette nouvelle bannière ;-)

Écrit par : mammig | mardi, 17 novembre 2009

Merci Mammig!^_^.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

Et une chouette "mise en scène" pour ce livre en photo!

Écrit par : keisha | mardi, 17 novembre 2009

Oh c'est gentil!!! J'aime beaucoup l'Inde et j'ai la chance d'avoir un membre de ma famille guide touristique au Népal, ce qui aide pour ma collection d'ojets de décos!

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

il me tente beaucoup, j'ai juste un peu peur du coté humoristique qui affleure dans certains extraits.je me trompe?

Écrit par : bel gazou | mardi, 17 novembre 2009

Alors justement, j'ai apprécié l'humour et l'auto-dérision, assez modérés mais à sa juste place.;)

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

Je ne connaissais pas, mais le thème me plaît. Ta présentation de tes leectures est très orignale, j'aime beaucoup, je suis presquee jalouse ;-)

Écrit par : emilie | mardi, 17 novembre 2009

Merci pour les compliments, je parcours ton blog depuis peu et j'aime beaucoup également ^_^.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

Je ne suis pas sûre que ce livre soit fait pour moi... C'est ma PAL qui respire dis donc!
Par contre, j'aime beaucoup la manière dont tu mets en scène tes livre. Chapeau!

Écrit par : pimprenelle | mercredi, 18 novembre 2009

Merci beaucoup Pimprenelle ^_^.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 18 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.