Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 décembre 2009

Comment je suis devenu stupide de Martin Page

martin page.jpg
 
J'ai découvert ce livre dans la bouquinerie Quilit Quilit. La couverture m'a d'abord intriguée. Comme très souvent, j'aime beaucoup les illustrations choisies par la maison d'éditions Le Dilettante. Je ne connaissais pas Martin Page lorsque j'ai repéré ce titre, ce livre reposait dans ma PAL depuis deux années au moins. Une fois de plus, je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt car ce livre offre un bon moment de divertissement.
Comment je suis devenu stupide raconte l'histoire d'Antoine, 25 ans, il est très intelligent, mais il ne se sent pas confortable dans ce monde. Ses connaissances, son intelligence lui pèsent et il ne peut pas les surmonter.
Il décide de devenir stupide. Il vit des  expériences comme l’alcoolisme, la tentative de suicide, le délire, qui sont des étapes pour accomplir son « désir » de  stupidité. Ces expériences sont des paliers sur le chemin de la connaissance. Il démissionne de l’université, rencontre ses amis et va voir des matchs de football ou manger au MacDonald,  il mène alors une vie "normale". Quelques personnages influencent le destin d’Antoine: l’apparition de Raphaël stimule son goût de l’argent, le psychiatre lui offre un médicament miraculeux "l'Heurozac"! Il offre à notre héros un autre monde. Antoine va alors devenir  un « grippe-sou, égoïste, sans autre souci que l’argent, sans autre tourment et grande question existentielle que la façon d’en gagner le plus possible. » Et prendre de l’Heurozac ! Bien sûr, cette facile opposition entre le bonheur véritable et le bonheur induit par l’argent tourne un peu à la caricature notamment dans l'épisode où Antoine travaille pour Raphaël, un ancien camarade qui a créé une société de courtage. Antoine s’embourbe dans le capitalisme qui rappelle Extension du domaine de la lutte de Michel Houellebecq. 

Le rêve avec le fantôme du chanteur  Dany Brillant est important dans la vie d’Antoine, parce que sa chanson parle "des joies simples de la vie". Ce passage aussi loufoque soit-il est un pur moment de drôlerie. Ce roman conjugue ironie, dérision et humour.  
Comment survivre dans le monde cruel du libéralisme triomphant quand on est, comme Antoine, un jeune homme lucide et moral ?
 "L'intelligence rend malheureux, solitaire, pauvre, quand le déguisement de l'intelligence offre une immortalité de papier journal, et l'admiration de ceux qui croient en ce qu'ils lisent."

 

 Comment je suis devenu stupide déborde d’ironie sur une société de consommation qui valorise les comportements stupides, au détriment de la réflexion et du développement personnel. Le style de l’auteur est fluide, léger et frais. Ce conte contemporain se termine par une jolie touche de théâtralité surréaliste avec la rencontre entre Antoine et Clémence.

Je pense poursuivre la découverte de cet auteur avec le titre On s'habitue aux fins du monde.

 

 

 

 

Commentaires

J'aime beaucoup Martin Page, son écriture fine, sa douce ironie. J'espère que son roman " On s'habitue aux fins du monde " te plaira, il est très différent, superbe.

Écrit par : emmyne | jeudi, 10 décembre 2009

Je pensais qu'il s'agissait du même registre! J'ai hâte de découvrir aussi alors!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 décembre 2009

Je vois avec plaisir qu'on partage le même avis (j'avais écrit un billet sur ce livre début décembre)! Un très bon moment, une histoire sur le ton de la dérision, de l'ironie et de l'humour...Et une réflexion sur le bonheur qui concerne tout un chacun!

Écrit par : Marie L. | jeudi, 10 décembre 2009

Je viens de relire ton billet Mariel! c'est grâce à toi s'il est remonté sur ma PAL, je ne le regrette pas ;)

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 décembre 2009

Deuxième avis positif que je lis sur ce livre ! Comme j'aime bien le titre moi aussi, je vais peut-être me laisser tenter. :)

Écrit par : Leiloona | jeudi, 10 décembre 2009

Laisse-toi tenter! Je le trouve vraiment divertissant ce roman ^_^.

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 décembre 2009

Oh, la jolie boîte de spasfon enfin le générique. C'est encore un des nombreux livres que je veux lire.

Écrit par : emilie | jeudi, 10 décembre 2009

Arf! t'as reconnu le spasfon! je n'avais pas d'Heurozac ^_^.

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 décembre 2009

Mon homme l'a lu et l'a adoré!

Écrit par : katell | samedi, 12 décembre 2009

Suis en train de lire un bouquin (peut-être) dans le même style : Le Magasin des Suicides de Teulé (humour noir). J'aime cet humour.
Billet à lire dans quelques heures...
Merci de m'avoir fait découvrir ce livre!

Écrit par : Violette | samedi, 12 décembre 2009

De rien Violette, je vais lire ton billet de ce pas!!!

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 13 décembre 2009

Désolée, je ne me souvenais plus de ton billet ! :(
J'édite mon message et j'insère ton billet en lien ! :D

Écrit par : Leiloona | dimanche, 03 janvier 2010

Oh merci!Je vais continuer avec "On s'habitue aux fins du monde" si ça t'intéresse,il pourra voyager...^_^.

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 03 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.