Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 mars 2010

Exit le fantôme de Philip Roth.

Roth.jpg
Exit ghost fait  référence à une didascalie de Shakespeare dans Hamlet. Le fantôme qui doit quitter la scène, c’est sans doute Nathan Zuckermann, le double de l’écrivain, bien diminué par la vieillesse.
Âgé de 71 ans, opéré d’un cancer de la prostate, qui l’a rendu impuissant –à son grand désespoir – et incontinent, Nathan Zuckermann s’est retiré pendant onze ans dans un coin perdu des Berkshires, "ayant pris la décision de vivre loin de tout", cultivant la solitude, se consacrant à la lecture et à l’écriture.
 Il revient à New-York pour une intervention bénigne, censée retarder un peu sa déchéance physique. On est en 2004, juste après la réélection de Bush. Il retrouve la compagne d'un ami écrivain,E.I. Lonoff, une femme déboussolée et tourmentée. Il fait aussi la connaissance d’un jeune couple d’écrivains, avec qui il envisage un échange de maisons, et devient fou de désir pour la superbe Jamie, si attirante dans l’éclat de ses trente ans…
Est-ce le
temps du renouveau? Celui d'un nouveau départ? Tout semble possible...Mais le monde a changé.
Nous les gens qui lisons et écrivons, nous sommes finis, nous sommes des fantômes qui assistons à la fin de l’ère littéraire.
Évoquant "l’avidité frénétique de la pulsion biographique" incarnée par le personnage de Richard Kliman, Nathan s'indigne contre cette " deuxième mort " qu’est une biographie:
"licence d’exploitation d’une vie qui est fixée à jamais dans l’esprit des gens…châtiment d’une inquisition menée par le biographe".
Une certaine distance s'impose face à la politique du pays:
"ayant vécu captivé par l’Amérique pendant près de trois quarts de siècle, j‘avais décidé de ne plus me laisser prendre tous les quatre ans par des émotions d’enfant – des émotions d’enfant et une douleur d’adulte".
Un beau rendez-vous avec le temps, un peu d'humour acide, une belle réflexion sur la littérature et les mystères de l'écrivain: un bel opus assez mélancolique mais néanmoins très captivant. Je découvre Philip Roth suite à son passage sur le plateau de La Grande librairie, je ne suis pas très littérature américaine mais j'ai bien apprécié sa vision de l'Amérique actuelle.

Commentaires

Philip Roth est effectivement une figure majeure de la littérature américaine. J'ai déjà lu quelques-uns de ses romans, je les ai tantôt aimé, adoré, ou détesté.
Je te conseille vivement "Un Homme".
Si ça te dit: http://les-carabistouilles.fr/2009/06/vieetmortd%E2%80%99uncorpsd%E2%80%99homme/

Écrit par : Marie L. | mardi, 09 mars 2010

Merci Marie pour le lien.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 10 mars 2010

J'ai "la tâche" dans ma PAL depuis une éternité et "Portnoy et son complexe" depuis encore plus longtemps. Il serait temps que je m'y mette.

Écrit par : Aifelle | mercredi, 10 mars 2010

C'était le premier livre de cet auteur que je lisais mais il semble fort apprécié.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 10 mars 2010

J'ai beaucoup aimé "La tache"... celui-ci attendra un peu, mais je compte bien le lire, après tous ces avis favorables...

Écrit par : kathel | mercredi, 10 mars 2010

C'est un bon livre notamment pour le message intrinsèque.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 10 mars 2010

De cet auteur américain qui semble incontournable, je possède "Complot contre l'Amérique" qui est une uchronie sur les États-Unis dans les années 1930 ! Je ne l'ai pas encore lu, parce que c'est un pavé, que je ne connais pas du tout l'auteur, même si j'ai lu beaucoup d'avis positifs sur ses ouvrages ... Peut-être cet été, si le temps s'y prête !

Écrit par : Nanne | samedi, 13 mars 2010

Il faut avoir du temps pour se consacrer aux pavés. ;)

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 14 mars 2010

Est-ce que le livre fait une grande place à cette description de l'Amérique actuelle ? (pas trop ma tasse de thé, mais le reste me plait bien.)

Écrit par : Leiloona | samedi, 13 mars 2010

Roth décrit l'Amérique post 11 septembre et parfois c'est lassant de voir ce thème développé dans tous les romans américains, même si je comprends que les esprits soient marqués.

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 14 mars 2010

Je ne connais pas encore cet auteur dont j'ai pourtant le projet de lire au moins un livre depuis longtemps. Alors pourquoi pas celui ci, ce que tu en dis me plait.

Écrit par : Géraldine | samedi, 13 mars 2010

Bonne découverte alors!

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 14 mars 2010

J'ai adoré "Opération Shylock" de cet écrivain et j'en ai deux dans ma PAL. Je me rends compte qu'ils trainent depuis trop longtemps !

Écrit par : Manu | dimanche, 14 mars 2010

J'ai beaucoup de livres qui trainenet comme ça...la PAL à rallonge!

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 14 mars 2010

Il est dans ma PAL, une amie qui l'a adoré me l'a prêté... je le lirai bientôt.

Écrit par : Violette | dimanche, 14 mars 2010

Bonne lecture à venir!

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 14 mars 2010

J'avoue avoir un peu de mal avec cet auteur. J'ai beaucoup aimé La tâche, mais ensuite, je n'ai accroché avec aucun autre de ses romans...

Écrit par : Marie | mardi, 16 mars 2010

J'aimerais découvrir La Tâche pour me faire une idée plus précise de cet auteur.

Écrit par : Mirontaine | mardi, 16 mars 2010

Les commentaires sont fermés.