Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 mai 2010

La Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt.

jade.jpg
Mamoune a loupé une marche de sa vie. Elle vieillit Mamoune... alors ses filles ont décidé de la placer en maison de retraite. Jade, sa petite fille, préfère l'héberger dans son appartement parisien. Entre elles se tisse une rencontre entre deux âges, Jade va apprendre à connaître Jeanne.
Mamoune vient d'un pays voué à l'élégance du fatalisme, son "avenir est tout entier plongé dans son passé". Jade va apprendre, petit à petit, le passé de cette grand-mère passionnée de lecture. Ce plaisir qu'elle s'offrait en catimini, les livres cachés dans la Bible. Elle consignera toutes ses lectures dans un cahier de notes "Il est ma vie, racontée par les plus grands auteurs du monde".
Mamoune s'interroge sur ses choix de vie, elle observe les traces du temps sur ses mains pendant que Jade semble dans l'urgence de faire les bons choix.
"Bonnes ou mauvaises, les conséquences de nos actes sont toujours des mystères".
Jade et Jeanne vont partager ce quotidien, des nouvelles habitudes parisiennes mêlées aux réminiscences d'une vie campagnarde, d' un parfum de rose et de violette.
Mamoune livrera son amour des livres:
"Dans la lecture parfois, je retrouvais cette exaltation, ce désir immense qui emportait mon estomac jusqu'au ciel. J'ai été comme enfermée dans ma vie douce, dans un corps lent et serein tandis qu'à l'intérieur dormait un volcan. Cette terre n'allait-elle jamais exploser? La lecture et ce rêve en étaient les fragments les plus visibles, mais rien ne trahissait l'aventurière endormie. Je ne regrette rien. J'ai été heureuse de ma vie simple près de cet homme tout en mesure."
Les enfants sont des trésors, des pages blanches avec toutes les histoires possibles. Jade écrit un roman comme un chantier de bonheur et sa grand-mère va l'aider dans sa réécriture. Jeanne abordera les conditions de la vie de la femme qui me semblent, à titre personnel, plus pertinentes que les propos d'Elizabeth Badinter. On apprend beaucoup avec Mamoune pour qui: "L'école de Jules Ferry m'avait appris à lire, celle de la lecture à vivre".
Comme dans le tableau de Gustav Klimt "Les trois âges de la vie", la vieillesse et la jeunesse s'emmêlent, se rejoignent...
Qu'il est doux ce temps partagé auprès de ces deux femmes. Les figures féminines sont belles, intenses . Jade et Jeanne nous livrent leurs amours, les  lectures comme des galets sur les chemins de la vie. L'une apprend à l'autre à faire des choix, à avancer en ne s'arrêtant pas sur les dangers de la vie, ceux qui pourraient l'écourter ...
"Vivre dans la peur, c'est vivre à moitié, prendre la rue du plus tard, c'est arriver à la place du jamais."

Cette phrase trouve son écho dans un épilogue très surprenant. Etait-ce si utopique de croire en cette réunion des deux âges de nos jours? Qu'importe, j'ai appris beaucoup en compagnie de Jade et Jeanne. Leurs confidences dans cet appartement parisien, sur  fond des Variations Goldberg de Bach ont illuminé mes moments de lecture. Frédérique Deghelt offre un très bon roman et une jolie mise en abyme de l'écriture.

Un grand coup de coeur pour moi!

trois-ages-femme-1905.jpg Extraits

"Maintenant quand je parcours ce livre de citations, de poèmes, d'extraits de tous les ouvrages que j'ai aimés, c'est un peu comme si ma vie rêvée se tenait là, blottie entre les pages. Je ne peux jamais relire ce cahier sans qu'il me tire des larmes. Il est ma vie, racontée par les plus grands auteurs du monde. C'est un livre unique, le plus précieux que je possède. J'ai mis mes pas dans les mots que me soufflait le ciel, celui qui abrite mes amours d'écrivains."

"Je me souviens d'avoir été fascinée par le miracle des bons livres qui arrivaient au bon moment de la vie. Ceux qui parfois tombaient des étagères pour venir répondre à des questions que me posait l'existence. J'ai récupéré ainsi la patience à une époque où je serais partie dans l'exaspération, découvert les vertus de l'amour rêvé, abandonné le voyage à d'autres vies, rangé le meurtre au rayon de l'impossible. J'ai tout vécu, j'ai mille ans et je le dois aux livres."

"La mort, c'est la vie aussi. La guerre t'a pris ton frère qui était mon seul fils. La vie est une salope qu'il faut chérir de toutes ses forces. Vis ma fille, prends le bonheur dans chaque instant et pleure les morts sans les rejoindre si ce n'est pas encore ton heure, c'est la moindre des dignités."

"Son image idéale d'une mamoune tout amour qui ne s'énervait jamais en avait été perturbée. Aux commandes d'un ordinateur, sa grand-mère était comme certaines personnes au volant, insolite et prête à tuer..."


D'autres avis :
Choco, Katou, Theoma Cuné, Clarabel, Leiloona, Liliba, Anne, Bellesachi Vero La pyrénéenne, Isa, Edelwe, Celsmoon ...

Merci à Marie de Chez Lectures Pêle Mêle de Marie pour le partage de ce livre voyageur.




 

  

Commentaires

Un de mes plus grands coups de coeur de l'année passée. J'ai comme des larmes qui viennent quand j'y pense :)

Écrit par : Celsmoon | mercredi, 26 mai 2010

Je comprends ton émotion...et je la partage!

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Il faut absolument que je lise ce livre! J'attends de le croiser ici, ce qui n'est pas encore le cas... mais un jour, c'est certain! C'est un coup de coeur pour beaucoup de personnes!

Écrit par : Karine:) | mercredi, 26 mai 2010

Mon amie Nolwenn expatriée au Canada a le même problème que toi pour trouver les romans français...

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Même si je n'ai pas été sensible à "la vie d'une autre", je veux absolument lire celui-ci !

Écrit par : clara | mercredi, 26 mai 2010

Je pense que tu tomberas sous le charme!

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Un sujet intéressant, une écriture qui a l'air envoûtante : je note dans ma liste de lecture tiens !

Écrit par : Kikine | mercredi, 26 mai 2010

Tu peux même le surligner!!!;)

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Il me tentait beaucoup ce roman, maintenant, je sais que je pourrai sans risque tenter l'aventure. Il est à la médiathèque donc acte ;-)

Écrit par : katell | mercredi, 26 mai 2010

J'ai hâte de lire tes impressions.

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Je l'ai lu il y a une dizaine de jours environ et son souvenir est encore tout frais en moi : j'ai beaucoup aimé ce roman, vraiment beaucoup!

Écrit par : Mango | mercredi, 26 mai 2010

J'ai relu ta note et je partage toutes tes impressions et émotions!

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Tu me donnes très envie de lire ce roman!

Écrit par : Emilie | mercredi, 26 mai 2010

Il voyage chez Marie ;)

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

J'ai lu beaucoup de bien sur ce livre ! Ton billet me donne encore plus envie maintenant !

Écrit par : Liyah | mercredi, 26 mai 2010

Je pense que c'est une lecture incontournable pour toutes les passionnées!

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

La fin est vraiment surprenante, je suis d'accord avec toi. Elle permet de revoir toute l'histoire d'un œil différent.

Écrit par : saxaoul | mercredi, 26 mai 2010

Tu as raison, on repense à l'histoire sous un autre angle. J'étais quand même déroutée...

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Oui, c'est un bien joli roman, très féminin, coup de coeur pour moi aussi.Bises:)

Écrit par : christine | jeudi, 27 mai 2010

Oui, c'est un bien joli roman, très féminin, coup de coeur pour moi aussi.Bises:)

Écrit par : christine | jeudi, 27 mai 2010

Je me doutais que ce plaisir serait partagé! Bises.

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Euh j'ai été un peu déçue par ce livre, depuis je rase les murs... Signé : je fais mon stroupf grognon... ^_^

Écrit par : keisha | jeudi, 27 mai 2010

Oh...j'aimerais connaître les raisons...Je vais rechercher ton billet. L'épilogue peut-être?

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Je suis sur son chemin, j'ai hâte de me faire mon avis !

Écrit par : Stephie | jeudi, 27 mai 2010

J'attends la prochaine adresse justement! ;)

Écrit par : mirontaine | jeudi, 27 mai 2010

Non, non, pas l'épilogue, au contraire il éclaire le tout, redonne du punch, et laisse une impression positive sur le roman, non, c'est plutôt que j'ai mal accroché, pas trop vraisemblable, trop "attendu"..., bref, difficile d'expliquer...

Écrit par : keisha | jeudi, 27 mai 2010

Ah je suis contente que ce livre ait été un coup de coeur également pour toi.
C'est amusant, les mêmes choses ont retenu notre attention. J'avais moi aussi relevé les deux derniers extraits que tu proposes. Il y avait l'embarras du choix car de nombreuses phrases sont excellentes, mais ces deux là m'avaient particulièrement plu... :-)

Écrit par : Marie | samedi, 29 mai 2010

Un grand merci Marie. J'ai passé un très bon moment avec ce livre, à qui dois-je le renvoyer?

Écrit par : Mirontaine | samedi, 29 mai 2010

Les commentaires sont fermés.