Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 juin 2010

La Patience de Mauricette de Lucien Suel.

Mauricette.jpg
Mauricette est âgée, elle perd un peu la tête. L'histoire se passe de nos jours mais la narration nous entraîne dans les vagues souvenirs de l'enfance de Mauricette en  1938 dans la région d’Armentières et Comines en Flandres, près de Lille.
En août 2008, Mauricette Beaussart, 75 ans, est admise pour cause de troubles mentaux à la «Clinique» faisant partie d’un EPSM (Etablissement publique de santé mentale). Elle va s'enfuir pour voir la mer avec son amie .
Son ami Christophe Moreel, inquiet, part à la quête de Mauricette. Les chapitres se succèdent tantôt la parole est donnée à Christophe, tantôt les pages du journal de Mauricette nous sont donnés à lire. Mauricette souffre de crises de mélancolie profonde, cette femme passionnée de poésie exerçait le métier de professeur de lettres. Ses propos sont décousus, mais ces petites parenthèses de "tempête sous un crâne" sont belles. On apprend beaucoup dans ce tourbillon de pensées, même si les confidences de Mauricette nécessitent parfois la relecture! Son cabas vert renferme quelques trésors, comme l'illustration de ses pensées dispersées.
Elle joue avec les mots: «Je broute mes médicaments», «Je suis ta soignée», avec des chapitres de narration pure qui relate l’histoire de Mauricette jalonnée de quelques grands malheurs familiaux (touchant sa mère, son père, son petit frère Emile).
C'est lors d'un séjour à l'EPSM  que Lucien Suel (originaire des Flandres artésiennes où il est né en 1948) a écrit son roman.
La Patience de Mauricette offre un très beau parcours de vie, d'une femme aimant la poésie et qui se joue des mots.
Roman lu dans le cadre de Dialogues croisés   
dialogues croisés.png

Commentaires

Je me suis engagée à lire ce roman dans le cadre du challenge de Theoma. Ton billet m'incite à ne pas trop traîner ..

Écrit par : Aifelle | mardi, 08 juin 2010

C'est une belle plume!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 juin 2010

Il me tente bien...

Écrit par : clara | mardi, 08 juin 2010

Je pense qu'il te plairait, vraiment!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 juin 2010

ça me tente bien, encore plus si ça se passe chez moi!!! il ne voyage pas par hasard???????!!!
on peut participer à dialogues croisés même si on n'est pas de Brest?

Écrit par : nesto | mercredi, 09 juin 2010

On peut s'inscrire si l'on n'est pas de Brest, en revanche je ne sais s'il y a encore de la place...
Il va voyager ;)

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 juin 2010

Un petit message pour te rappeller que c'est aujourd'hui qu'a lieu la publication autour de Fred Vargas!
Bises.

Écrit par : pimprenelle | mercredi, 09 juin 2010

Voilà qui est fait! ^_^.

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 juin 2010

Un roman qui résonne longtemps en nous...

Écrit par : cathulu | jeudi, 10 juin 2010

Exactement, Mauricette est une femme attachante. Ses moments d'égarement sont d'une grande poésie, à leur manière...

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 10 juin 2010

Chère Mirontaine, merci beaucoup pour cet article et le gentil coquelicot.

Écrit par : L Suel | dimanche, 20 juin 2010

Merci à vous pour cette visite et pour votre talent!

Écrit par : Mirontaine | lundi, 21 juin 2010

Les commentaires sont fermés.