Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 août 2010

Alice Kahn de Pauline Klein.

klein.jpg

 

Intriguée par l'article paru dans les Inrockuptibles, je me suis laissée tenter par ce premier roman de Pauline Klein Alice Kahn.  Voici un petit roman bien singulier. Une fille se fait passer pour une autre et déjoue les pièges de l'identité. Pauline Klein  semble s'amuser tel un marionnettiste avec ses personnages. La narratrice d'Alice Kahn semble inexistente, transparente comme une page blanche à noircir, une enveloppe vide à remplir. Elle se croit invisible jusqu'à sa rencontre fortuite avec William Stein, un photographe. Ce dernier la prend pour une autre, celle qu'il attend Anna. La narratrice décide de devenir cette autre. "Anna" devient alors l' image d'elle-même , magnifiée et fantasmée. Anna devient une oeuvre en cours, elle la façonne comme un artiste crée son oeuvre. Un véritable trompe-l'oeil qui prend place dans un cadre. Le monde de l'art contemporain est évoqué avec beaucoup d'ironie, un monde que Pauline Klein a fréquenté  lors de sa sortie de l'école d'art Central Saint Martins de Londres.

La fiction et la réalité se confondent, les personnages comme des poupées matriochkas s'emboîtent. Pauline Klein brouille les frontières, se joue de la réalité.

"Je suis devenue cette fille, je vais m'y habituer, et lui aussi. Il remplacera ses mains par les miennes, ses souvenirs par les nôtres. Il retouchera l'image, le sens et les détails. Il va me confondre, me fondre dans son décor. Je jouerai à celle qui s'y sent bien, jamais à ma place; je remonterai sa pente, à la recherche de ce qu'il a connu, en essayant de ne ressembler à rien d'autre." 

Véritable prouesse dans ce premier roman très fantaisiste qui rappelle le temps de l'enfance. La narratrice s'absente d'elle-même et devient celle qu'elle magnifie. Anna devient chef d'oeuvre, son portrait une fois encadré disparaît. D'une femme transparente, elle devient celle qu'on encadre et qu'on admire.

"Elle est devenue tout ce que je n'étais pas, et tout ce que je voulais être". 

 

La quatrième de couverture "...mais je dépose des traces de ma présence." est un très bel écho à ce premier roman très singulier. Très belle plume originale que je vous invite vivement à découvrir. J'aime beaucoup cet univers fantaisiste et le portrait de l'auteur dans cette vidéo diffusée par Médiapart me séduit beaucoup.

Roman publié chez Allia.


Pauline Klein - Alice Kahn (Mediapart)

rentrée litt.jpg

Ce livre est un livre voyageur, il part chez  Clara  puis Keisha, Cathulu, Violette, Catherine, Shlabaya, Stephie, Marie, Leiloona et Malice.

Inscrivez-vous dans les commentaires.

Commentaires

Je veux le lire!!!!
Ma LAL s'allonge dangereusement aujourd'hui !

Écrit par : clara | lundi, 30 août 2010

Je te l'envoie! ;)

Écrit par : Mirontaine | lundi, 30 août 2010

Oh, tu es trop gentille!!!!! Merci!!!!

Écrit par : clara | lundi, 30 août 2010

Merci de me redonner ton adresse. Alice Kahn voyagera avec Le Crieur de Nuit ;).

Écrit par : Mirontaine | lundi, 30 août 2010

un thème qui me plaît +++
moi aussi j'aimerais le lire !

Écrit par : Violette | lundi, 30 août 2010

Je t'inscris au livre voyageur?! précise-moi ton adresse sur ninemic@msn.com et tu entres dans la ronde!

Écrit par : Mirontaine | lundi, 30 août 2010

On en parlait hier au masque et la plume, donc j'ai envie (et ton billet aussi of course), donc je m'inscris après clara, donc je demande une prolongation des vacances à mon chef; donc merci mirontaine!

Écrit par : keisha | lundi, 30 août 2010

C'est bien noté! J'écoute Le Masque et la Plume du fait en podcast!

Écrit par : Mirontaine | lundi, 30 août 2010

Ah, il est tout fin et il me tente bien aussi !:)

Écrit par : cathulu | lundi, 30 août 2010

Je t'inscris!

Écrit par : Mirontaine | lundi, 30 août 2010

Cet aspect fantaisiste m'attire, j'adorerais qu'il fasse escale en Picardie!!!!!!!

Écrit par : catherine | lundi, 30 août 2010

C'est noté! (je sors d'un RV, boostée par ton appel, je t'en dis plus via mail;) )Bisous.

Écrit par : Mirontaine | mardi, 31 août 2010

Je suis intéressée aussi par ce livre voyageur !

(Je rappelle que de mon côté je fais voyager "la mélodie des jours de Lorraine fouchet, s'il y a des amateurs...)

Écrit par : Schlabaya | mardi, 31 août 2010

Bienvenue dans la ronde!
Merci de laisser vos adresses sur ma boîte mail!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 31 août 2010

Je veux bien m'inscrire à la suite. Merci de ta gentille proposition.

Écrit par : Stephie | mercredi, 01 septembre 2010

Inscrite! avec plaisir.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 01 septembre 2010

Une belle tentation ! Si c'est encore possible, je m'inscris pour ce livre voyageur et je t'envoie mon adresse par mail ! :-)

Écrit par : Marie | mercredi, 01 septembre 2010

C'est possible!;)

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 01 septembre 2010

Je vois que l'on a les mêmes sources d'info ! une belle découverte pour moi malgré un début un peu difficile mais je l'ai commencé un soir et je pense que je devais être déjà un peu endormie !!!

Écrit par : George | mercredi, 01 septembre 2010

Comme toi, je l'ai lu en une soirée. Il mérite une relecture. L'objet livre est très beau aussi, je suis heureuse qu'il voyage.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 01 septembre 2010

Je m'inscris ! Hâte de connaître sa plume !
Chic, chic, chic ! :D

Écrit par : Leiloona | jeudi, 02 septembre 2010

Bien noté!;)

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 03 septembre 2010

lu à l'instant (merci Mirontaine). Je l'ai trouvé assez inquiétant. Le thème de l'identité est omniprésent.

Écrit par : Violette | mercredi, 06 octobre 2010

Je vais lire ton billet et répondre à ton mail!;)

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 07 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.