Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 septembre 2010

En attendant la montée des eaux de Maryse Condé.

condé.jpg

Babakar Traouré est médecin.C'est un homme taciturne qui vit en Guadeloupe. Une nuit,il est réveillé par Movar. Une femme vient d'accoucher et meurt dans les suites de couche. Très vite, Babakar décide d'adopter la petite Anaïs.

Ce livre est déroutant par son ampleur. La polyphonie narrative donne à chacun la possibilité de conter son enfance, de nous livrer son parcours de vie. Maryse Condé, auteur guadeloupéenne, a choisi pour cadre l'Afrique, la Guadeloupe et Haïti.

Babakar Traouré décide de partir à la découverte des origines de la petite fille en Haïti. Un sublime périple s'ouvre teinté d'atrocités dans cette île torturée. Babakar est en quête de vérité. Certains chapitres retracent l'histoire de son enfance, les réminiscences d'une mère mystérieuse aux yeux bleus affleurent . Ce personnage de Thécla, la sorcière, est envoûtant. C'est un véritable guide post-mortem pour Babakar: croyance ou sorcellerie?  

Le récit mêle souvenirs, croyances, l'âpreté de la vie. Beaucoup de retours en arrière ont perturbé ma lecture. J'ai appris beaucoup sur Haïti, ce pays ravagé par les dictatures et les guerres civiles.

 

Maryse Condé offre un récit complexe à plusieurs voix. Beaucoup d'humanité émane de cette histoire qui prend place dans une atmosphère si sombre entre l'Afrique et les Antilles.

La narration est complexe mais offre cet espoir d'une belle humanité en ce milieu hostile.

dialogues croisés.pngrentrée litt.jpgCette lecture s'inscrit dans le challenge du 1% de la rentrée littéraire 2010.

Je remercie la librairie Dialogues pour l'envoi de ce livre en partenariat avec les éditions JC Lattès.

Commentaires

Il est dans ma PAL donc je reviendrai lire plus tard ton avis..

Écrit par : clara | mercredi, 01 septembre 2010

Un conseil: prends des notes car on a tendance à s'égarer parfois!

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 01 septembre 2010

Je suis en pleine lecture et j'adore. Je suis fan de littérature "noire" et quelle plume que Maryse Condé !

Écrit par : Stephie | mercredi, 01 septembre 2010

J'attends ton avis avec impatience.Mon impression est malgré tout mitigée.

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 02 septembre 2010

En effet, lecture déroutante, mais beau livre...

Écrit par : Schlabaya | vendredi, 03 septembre 2010

Je me suis perdue parfois dans les trajectoires de chacun.

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 03 septembre 2010

Il me fait très envie!

Écrit par : zorane | dimanche, 05 septembre 2010

J'aime beaucoup le thème..., même si je n'aime pas trop me perdre dans un roman !

Écrit par : Noukette | lundi, 06 septembre 2010

C'est l'un des romans de la rentrée qui me tente le plus. J'ai l'impression d'en savoir si peu sur Haïti alors qu'on en a tant parlé.

Écrit par : Karine:) | jeudi, 16 septembre 2010

Encore un qui me tente beaucoup ! Ma LAL n'aura jamais de fin !!! Dieu merci ! lol !

Écrit par : Liyah | mardi, 05 octobre 2010

Oui Dieu merci! c'est plutôt une bonne nouvelle malgré tout!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 05 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.