Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 octobre 2010

L'Homme qui plantait des arbres de Jean Giono.

 

  maingiono1.jpg

 

 

(Mains de Jean Giono)

 

Je suis une grande amoureuse des arbres. J'aime l'admirer, puiser l'énergie en posant mes mains sur son tronc. J'ai relu avec plaisir un court texte de Jean Giono L'Homme qui plantait des arbres. 

Au cours de ses promenades en Haute-Provence, J. Giono a rencontré un personnage extraordinaire, berger solitaire qui plantait des milliers d’arbres. Au fil des ans, entre 1913 et 1947, le vieil homme a réalisé son rêve : la lande aride est devenue pleine de vie. Ce livre est un hymne au respect de la nature. Il en montre la dialectique à travers les effets successifs du repeuplement végétal. Elzéard Bouffier, chaque jour,plante des glands. Quelques années après, le narrateur revient et découvre une magnifique forêt : des chênes, mais aussi des hêtres et des bouleaux. D'année en année, la forêt s'étend, permettant à toute la région de revivre. L'administration des eaux et Forêts, avertie, parle de génération spontanée, et le rôle d'Elzéard Bouffier reste secret, un secret que seules quelques personnes, connaissant la valeur du silence, partagent. Ce récit de Giono illustre les valeurs écologiques et morales des rapports de l'homme avec la nature.

 

  Jean Giono, dans sa démarche, était désintéressé. Le berger aussi, était désintéressé.Voici une histoire simple et généreuse, un beau portrait émouvant et un hymne à la nature. Ce beau texte m'a emmenée quelques années plus tôt, lors d'un voyage littéraire à Manosque dans la maison de Jean Giono El Paraïs avec son ami Pierre Citron pour guide. Je me souviens d'une belle randonnée sur le plateau du Contadour, là où fut réalisé le tournage du film "Le Hussard sur le toit", magnifique roman de Jean Giono.

 

 Je vous laisse admirer ce court métrage narré par Philippe Noiret. 

 


1 L'Homme plantait des arbres -Giono
envoyé par Quarouble. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.


2 L'Homme plantait des arbres -Giono
envoyé par Quarouble. - Regardez des web séries et des films.
 

Commentaires

Je souhaite lire le livre depuis longtemps. Je connais bien cette histoire à travers le magnifique film de Frédéric Back. La beauté des dessins est à couper le souffle je trouve! Je te laisse l'adresse du site web officiel de Frédéric Back, il y a pleins d'informations intéressantes :)
http://www.fredericback.com/cineaste/filmographie/lhomme-qui-plantait-des-arbres/index.fr.shtml

Écrit par : Allie | mardi, 19 octobre 2010

Oh merci beaucoup pour ce lien!Il est très intéressant.

Écrit par : Mirontaine | mardi, 19 octobre 2010

J'aime ce billet, ton amour qui en ressort...

Comme toi j'aime les arbres, la Nature et du coup j'ai toujours beaucoup de tendresse pour les récits de Giono!

Je note ce titre et regarderai le court-métrage un peu plus tard, avec mes enfants :)

Écrit par : Sabbio | mercredi, 20 octobre 2010

Merci Sabbio!C'est l'écrivain de la Provence pour moi même si je respecte le travail de Pagnol. Et puis parfois l'appellation "littérature régionale" est trop réductrice à mon sens.
Pour George Sand, il s'agissait d'un travail de recherches universitaires donc pas de publication. En revanche je me souviens avoir lu une étude de Gérald Schaeffer "Espace et temps" chez George Sand chez Payot.

Écrit par : Mirontaine | mercredi, 20 octobre 2010

Après ce joli billet j'ai envie de tenter ce roman, Giono est un auteur complexe parfois difficile, mais ton enthousiasme est communicatif!^-

Écrit par : christine | mercredi, 20 octobre 2010

J'ai beaucoup aimé étudié Le Hussard sur le toit, lorsque j'étais étudiante. Et puis Batailles dans la montagne également!

Écrit par : Mirontaine | lundi, 25 octobre 2010

ahhh Giono ! Pour ma part, c'est "je t'aime moi non plus". Oui pour l'atmosphère qui se dégage de ses livres, mais il faut se lever tôt pour ne pas décrocher une minute... l'ennui guette (c'est mon avis personnel). Mais comme mon dernier Giono remonte à bien 8-9 ans, il faudrait que j'en relise un...

Écrit par : Violette | samedi, 23 octobre 2010

J'aime beaucoup les romans d'atmosphère, c'est sans doute pour cette raison que je ne m'ennuie pas en lisant Giono! ;)

Écrit par : Mirontaine | lundi, 25 octobre 2010

J'adore Jean Giono et son écriture poétique...

Écrit par : Marie | dimanche, 24 octobre 2010

Heureuse de voir cette sensibilité à la plume de Giono partagée!

Écrit par : Mirontaine | lundi, 25 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.