Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 novembre 2010

Je voudrais tant que tu te souviennes de Dominique Mainard.

DSC_0014.JPG

Ce livre est un grand coup de coeur. Albanala est cartomancienne. Elle repart dans son pays et confie à sa nièce Julide, une vieille amie. Julide est déjà promise au mariage selon les traditions de son pays. Mado, la vieille dame, est une source d'ouverture sur le monde extérieur. Elle vit dans une maison minuscule où seuls les chants du canari et la sonnerie du petit réveil rouge ponctuent sa journée. Sa passion est la photographie et elle saisit l'infiniment petit, un certain minimalisme positif des choses. Elle prend en photo les aspérités de la terre, le sol de son jardin. Au départ, Dominique Mainard attache beaucoup d'importance à la relation entre les personnages, davantage qu'à la narration. L'histoire est teintée de croyances et de magie!

Un étranger, l'indien, va perturber le quotidien de ces deux femmes. Ce personnage est une sorte de funambule qui consigne dans ses carnets le secret des étoiles. Un quotidien ordinaire mais magnifié sous la plume de Dominique Mainard. Dès l'instant où Mado aperçoit l'indien, elle en tombe amoureuse. Pour quelles raisons alors, Julide tente de les éloigner?

Secret, mensonge, exil et rencontres fortuites construisent ce sublime roman.La plume de l'auteur m'a emportée dans les lieux et j'aurais vraiment aimé habiter la maison de Mado.Un très joli conte romanesque que j'ai quitté à regret.

Un grand merci à Katell et Mammig.

J'ai pensé en refermant ce livre à  La chanson de Prévert...

Commentaires

Si c'est un coup de cœur pour toi, alors je le retiens!

Écrit par : mango | lundi, 01 novembre 2010

J'aime ces livres que l'on quitte à regret, ses personnages que l'on voudrais rencontrer, ces lieux où l'on rêverais d'habiter... je prends note de ce livre qui m'a l'air si merveilleux.

Écrit par : Mingingi des prairies | lundi, 01 novembre 2010

C'est la chanson de Gainsbourg qui m'est venue à l'esprit...

Écrit par : clara | lundi, 01 novembre 2010

Ohlala, il me le faut ! Je l'avais déjà repéré et il me le faut !

Écrit par : Mélo | lundi, 01 novembre 2010

ça a l'air d'être une belle histoire en effet, je note

Écrit par : esmeraldae | mardi, 02 novembre 2010

Un grand coup de coeur pour toi ? Pffftt, si tu nous prends par les sentiments... J'essaierai de la trouver !

Écrit par : Marie | mardi, 02 novembre 2010

Déjà qu'il me tentait avant ton billet ... cela ne va guère s'arranger ! ;)

Écrit par : Leiloona | mardi, 02 novembre 2010

Ok, je note... j'hésitais sur ce titre jusqu'à présent!

Écrit par : Karine:) | mardi, 02 novembre 2010

Ton enthousiasme donne envie !

Écrit par : Noukette | jeudi, 04 novembre 2010

Je n'ai jamais lu cet (te ?) auteur...

Écrit par : liliba | vendredi, 05 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.