Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 avril 2011

Le Livre sauvage de Juan Villoro.

 

DSC_0011.JPG

« Un livre peut arriver jusqu'à toi de deux façons: une normale et l'autre secrète. La normale consiste à acheter l'ouvrage, à se le faire prêter ou offrir. La secrète est bien plus intéressante: dans ce cas, c'est le livre qui choisit son lecteur . Parfois, il se passe deux choses à la fois. Tu crois avoir pris la décision d'acheter un livre alors qu'en réalité, c'est lui qui s'est mis devant toi pour que tu le voies, que tu te sentes attiré par lui. Les livres ne veulent pas n'importe quels lecteurs, mais les personnes les plus douées. »

« … il n'est pas nécessaire d'être un élève appliqué pour devenir un grand lecteur. Mes livres sentent que tu peux les aimer comme personne ne l'a jamais fait, que tu peux les partager avec quelqu'un que tu apprécies beaucoup... »

« … les livres sont des miroirs qui nous reflètent... »

« - Tu trouves normal d'avoir à toute heure du jour et de la nuit le nez dans un livre? Je sais que tu aimes ça, mais quand on ne leur impose pas de limites, les bonnes choses deviennent des vices. »

« Les livres sont la mémoire externe des hommes, un entrepôt de souvenirs. »

« … les livres sont fabriqués avec des arbres et qu'à ce titre, une bibliothèque est une sorte de forêt. »

« Depuis ma plus tendre enfance, je m'inventais des amis invisibles qui se retrouvaient la nuit, mais j'ignorais alors que ces compagnons étaient des livres. »

« Chaque ouvrage dort jusqu'à ce qu'un lecteur le réveille et contient dans ses pages l'ombre de son auteur. »

 Soyez curieux, lisez-le!

Roman publié chez Bayard Jeunesse, traduit par Isabelle Gugnon.

Commentaires

Je note tout de suite. Moi qui ai souvent l'impression que les livres apparaissent chez moi par génération spontanée, ça devrait me plaire !

Écrit par : Irrégulière | mardi, 12 avril 2011

Il est très beau ce livre!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

Cette photo est vraiment très très chouette!

Écrit par : Bauchette | mardi, 12 avril 2011

Merci Bauchette, je mets à l'honneur le poirier de mon petit korrigan, il a refleuri lorsque mon fils est né!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

je suis plus qu'alléchée, je note!!

Écrit par : faelys | mardi, 12 avril 2011

Si on se croise pendant les vacances, je te le garde.Le Colin va bientôt rentrer à la maison aussi ;).

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

En voilà des citations appétissantes ! ;-)

Écrit par : Noukette | mercredi, 13 avril 2011

ce livre est truffé de belles citations, pour preuve le nombre d'oeillets sur mon exemplaire!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

ohoho pas mal ça... jolie trouvaille =)

Écrit par : Zouz | mercredi, 13 avril 2011

C'est un très bon roman jeunesse, que l'on apprécie à tout âge, je pense!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

Ces extraits me plaisent énormément... Moi aussi je note immédiatement !!!

Écrit par : L'or des chambres | jeudi, 14 avril 2011

Je suis contente que ce livre de Juan Villoro trouve ses lecteurs en ne me contentant que de citer ses beaux extraits.

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

ne serait-ce pas un petit bijou que tu nous présentes là? ;-)

Écrit par : Violette | vendredi, 15 avril 2011

Un énorme bijou!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

Oh comme ton billet me donne envie !!!

Écrit par : Clair de Jour | mardi, 19 avril 2011

il te plairait, j'en suis certaine!

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 avril 2011

Je l'ai lu et j'ai aimé. Je me serais bien perdue dans la maison avec la petite clochette !

Écrit par : BelleSahi | vendredi, 29 avril 2011

Oh oui cette anecdote! elle semblait adorable cette bibliothèque, très pittoresque comme on les aime!

Écrit par : Mirontaine | samedi, 30 avril 2011

Les commentaires sont fermés.