Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 juin 2011

Un été sans les hommes de Siri Hustvedt.

DSC_0024.JPG

Après des années de mariage, Boris s'offre une Pause. La Pause est une jeune femme qui laisse sous le choc Mia, l'épouse bafouée.

Mia se retrouve hospitalisée dans un service psychiatrique. Siri Hustvedt choisit de s'intéresser à la promesse d'une conclusion positive sur ce noyau tragique.

Mia (I am) est poétesse et enseignante. Elle décide de se réfugier chez sa mère dans le Minnesota. Elle s'isole dès lors dans un gynécée moral et féminin décliné à tous les âges: des étudiantes adolescentes à qui elle donne des cours d'été, les vieilles amies de sa mère et une jeune voisine, mère de famille, Lola. Mia va se reconstruire grâce aux relations affectueuses que tissent toutes ces femmes réunies.

C'est un très bon roman où Siri Hustvedt choisit d'exprimer la particularité de la gent féminine sous couvert de féminisme, de psychologie et de philosophie. Les femmes sont au devant de la scène, les hommes ne sont évoqués que par le biais du souvenir ou de mails, le seul petit être masculin, le fils de Lola, est privé de paroles en raison de son jeune âge. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Abigail, une brodeuse coquine et révoltée bien avant l'heure.

Le seul bémol dans ce livre repose sur les digressions incessantes, moments d'érudition qui brisent le rythme narratif. Quatre images viennent ponctuer le récit de Mia et apportent une touche sensible et comique.

Roman publié chez Actes Sud, mai 2011

Traduit par Christine Le Boeuf.

Merci Clara pour le prêt!

Commentaires

Les moments d'érudition m'ont passionnée, et comme depuis j'ai lu un de ses essais, je comprends qu'elle s'intéresse à ces thèmes là et ait des connaissances assez pointues. Justement, elle sait les faire passer.
Pour moi, cela est un plus dans le roman, mais je manque d'objectivité, j'aime vraiment ce roman et l'auteur découvert là;

Écrit par : keisha | vendredi, 17 juin 2011

Je vais tenter de lire un autre titre pour élargir mon opinion ;).

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

Je ne cesse d'entendre des commentaires élogieux sur cette œuvre. Il me tarde de la lire !

Écrit par : Moka | samedi, 18 juin 2011

Bonne lecture à venir alors!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

J'avais de toute façon bien envie de le lire... Et puis, je constate que tu lis Causette, excellent magazine !

Écrit par : Za | samedi, 18 juin 2011

J'aime beaucoup les magazines sans pubs! Et puis les sujets de Causette sont bien menés, je trouve.Le clin d'oeil au féminisme est tout trouvé!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

Des avis très élogieux et en grand nombre m'ont donné à la fois envie de le découvrir, mais aussi de me donner le temps de le lire (parfois quand je vois le même livre sur plusieurs blogs en peu de temps, j'ai envie de ne plus avoir en tête ces billets quand je commence le livre. ;) )

Écrit par : Leiloona | dimanche, 19 juin 2011

Je comprends ce que tu veux dire, j'aime aussi lire à distance les livres qui ont bonne presse!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

Un roman que j'ai eu du mal à lire tant l'auteur part dans tous les sens, et après coup il ne m'en reste quasiment rien !!

Écrit par : Malika | vendredi, 24 juin 2011

Les moments d'érudition/digressions m'ont paru nombreux également!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

J'ai aimé dans l'ensemble hormis, comme toi, quelques passages qui ont un peu émoussé mon intérêt.

Écrit par : Stephie | samedi, 25 juin 2011

Un avis mitigé également alors?!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

Cela parait bien tentant!^L'année se termine et je vais prendre le temps de le lire. Bises:)

Écrit par : christine | samedi, 25 juin 2011

Les vacances approchent, plus de temps pour la lecture! Bises.

Écrit par : Mirontaine | mardi, 28 juin 2011

Bonjour Mirontaine, comme Keisha, j'ai aimé les digressions érudites(pas faciles) qui émaillent le récit. J'ai eu du mal à entrer dans ce roman, je l'avais presque abandonné et puis je l'ai repris et terminé. Un très beau moment de lecture. Bonne journée.

Écrit par : dasola | lundi, 04 juillet 2011

Je me suis accrochée aussi mais je garde une très belle impression en refermant ce roman!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 05 juillet 2011

je veux le lire ! je l'ai aperçu en anglais en Suède !

Écrit par : charlotteb | lundi, 11 juillet 2011

Ton périple en Suède m'a beaucoup plu! C'est une belle lecture mais sans plus pour moi.

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 juillet 2011

j'aime ta photo avec causette dans le sac ^^!

Écrit par : lucie | dimanche, 17 juillet 2011

Un très bon magazine que j'aime lire chaque mois :).

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 21 juillet 2011

Ce roman me fait très envie !

Écrit par : Noukette | mardi, 26 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.