Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du Domaine des murmures de Carole Martinez.

DSC_0004.JPG

Plus beaucoup de temps pour bloguer mais le dernier roman de Carole Martinez mérite tant d'éloges qu'il me fait rompre ma bulle de silence.

Très longtemps je me suis passionnée par les romans médiévaux, les recherches en philologie, les travaux de Marc Bloch, Goderoy et Greimas étaient mes compagnons d'études. J'étais soucieuse en ouvrant ce roman...est-ce-que j'allais retrouver cette ambiance médiévale sans anachronismes? Je cherchais à m'évader, à lire une histoire qui m' emporte, un roman contemporain qui se distingue de toute la profusion de la rentrée littéraire dont je me lasse. Pari gagné avec l'histoire d'Esclarmonde dont la voix nous parvient malgré le passage des siècles. Esclarmonde qui, en 1187, refuse le mariage pour se consacrer à la vie spirituelle, se coupe une oreille et demande à être emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du Domaine de Hautepierre. De là, elle communique sa sagesse à ceux qui passent et viennent la voir. De là, elle donne la vie à un enfant conçu d'un viol la veille de son enfermement, et découvre la force du sentiment maternel... 

"Je suis l'ombre qui cause.
Je suis celle qui s'est volontairement clôturée pour tenter d'exister.
Je suis la vierge des Murmures.
A toi qui peux entendre, je veux parler la première, dire mon siècle, dire mes rêves, dire l'espoir des emmurées."

Un très bon roman lu  coeur de la Maison de Jeanne, une veille bâtisse bretonne, cadre  de lecture propice à cette deuxième pépite de Carole Martinez.

Commentaires

  • Et toujours une très belle présentation du du livre par la photo...

  • Merci, c'est l'air breton qui m'a inspirée!

  • j'avais adoré Le coeur cousu... j'ai hâte de lire celui-ci!

  • Je ne l'ai pas lu mais je le garde en mémoire!

  • Cette lecture me tente bien.

  • N'hésite pas car l'écriture est sublime!

  • Heureuse de te retrouver et encore plus que ce soit avec ce livre que j'ai beaucoup aimé. "Le Cœur cousu" te semblera différent mais tu y trouveras encore un personnage de femme libre...

  • Merci pour tes gentils mots! Je pense lire son premier titre dès que je trouve un peu de temps(doux euphémisme!). Es-tu allée sur le salon de Montreuil?

  • J'ai beaucoup aimé aussi ;-D si je peux me permettre une petite remarque je trouve dommage que tu parles de cet enfant, je ne le savais pas quand j'ai lu le livre et du coup ma surprise a été grande, j'aurais été déçue de le savoir avant.

  • Je prends bonne note de ta remarque Sandrine, l'effet de surprise fut moins grand pour moi. Tellement de choses sont parues sur le roman que je ne me suis pas posée cette question mais tu as raison de le souligner.

  • J'ai beaucoup beaucoup aimé ce livre aussi, et vais m'empresser d'aller emprunter le Coeur Cousu qui m'avait échappé!

  • Oh Stéphanie, tes blogs sont une pause réjouissante dans ma journée de recherches et de corrections.J'aime beaucoup ton monde...

  • une très belle photo pour un roman qui me tente beaucoup ! dommage que nous n'ayons pas pu nous croiser sur le salon de Montreuil !

  • Je pense que tu vas l'apprécier, je pensais même que tu l'avais déjà lu.
    Et oui j'ai croisé un petit Hérisson mais je n'étais plus présente le dimanche, c'est dommage! Alors qu'ont pensé tes enfants de l'expo Circus? petit korrigan est resté sceptique. Billettantôt si j'ai le temps ;).

  • J'ai adoré ce roman. L'écriture si riche.
    Et oui...c'est bien B.sur Un autre endroit...

  • Comme je suis contente de te retrouver B! J'avais perdu ton chemin, c'est grâce au blog de Sophie Van der Linden que je suis arrivée sur Un Autre endroit.
    C'est un magnifique roman, tu as raison, et je ne suis pas étonnée qu'il t'ait plu.
    Bises.

  • C'est sûr que c'est un roman qui mérite qu'on en parle...

  • J'avais peur pourtant , je me demandais comment elle pouvait vraiment faire ressentir l'ambiance médiévale. Elle a réussi avec brio!

  • Un roman que j'ai bien envie de découvrir aussi... Ce personnage féminin m'intrigue...

  • Elle est envoutante cette Esclarmonde...

  • J'étais à Montreuil dimanche. Je me suis laissée guider par le hasard. Je suis revenue avec des albums auxquels je ne pensais pas, de précieuses dédicaces, des rencontres délicieuses de gens que je ne connaissais que virtuellement...... C'était épatant, limite too much !

  • .^_^.

  • je survole ton article car je viens de le prendre à ma bibliothèque. j'ai juste vu que tu avais beaucoup aimé. j'ai hâte d'en commencer la lecture

  • Je te souhaite une belle lecture et je t'envie presque d'avoir ce bonheur de redécouvrir l'univers de carole Martinez.

  • Oui, tu te fais rare, c'est dommage! :-( Ce livre est repéré mais pas encore lu. Comme toi, je craignais un peu l'anachronisme mais puisque tu n'as rien relevé de particulier, je pense que je vais m'y risquer... ;-)

  • Tu peux t'y risquer sans crainte. Bises Gwen!

  • Je partage ton enthousiasme pour les murmures de Carole Martinez.

  • Quel beau livre! J'avais vraiment besoin de ce genre de roman

  • Coucou Paola,
    Quel beau billet !!
    A la veille de Noël je traîne sur internet et je reprends contact, toujours aussi séduite par tes appréciations de romans et tentée de les lire .
    Très bonnes fêtes à toi et ta famille !

    Christine:)

Les commentaires sont fermés.