Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 août 2012

Ce que savait jennie de Gérard Mordillat.

 

DSC_0021.JPG

Jennie a treize ans. Elle vit avec sa mère, sa jeune sœur et son beau père. Le roman s’ouvre avec la fête d’anniversaire de son beau-père : un milieu social populaire,  des effluves d’alcool, des goujateries et beaucoup de  misère familiale.

A 26 ans, Jennie connaît toutes les institutions pour jeunes en difficultés. Elle vit de petits boulots.

Jennie s’est fait une promesse, retrouver son frère et sa sœur et les emmener sur les falaises d’Etretat, comme leur avait promis sa mère.

Jennie lit Henry James Ce que savait Maisie. Son exemplaire ne la quitte pas, il est devenu son cahier de vie, annoté, corné et illustré. Elle rencontre Quincy, dont la mère, après avoir été licenciée, s'est suicidée en laissant à ses patrons un mot : "Demandez-moi pardon."

De cette rencontre, elle en ressortira plus forte. Confiante en elle, elle part à la recherche de sa fratrie.

Je n’ai pas lu la trilogie de Gérard Mordillat Les vivants et les morts, Notre part des ténèbres et Rouge dans la brume et je découvre cet auteur avec ce roman engagé et surprenant. La fin m’a déroutée mais je suis réellement sortie de ce livre stupéfaite et littéralement scotchée.

Roman social où Jennie, double de l’héroïne d’Henry James  «  voi[t] beaucoup plus de choses qu'elle n'en p(eu)t tout d'abord comprendre, mais aussi, dès le début, comprend bien plus que toute autre petite fille n'(a) jamais compris avec elle ».

La violence des propos, la haine d’un milieu social révolté, la mort omniprésente, offrent au personnage de Jennie une profondeur troublante.

 

Merci à Dialogues Croisés pour cette très belle découverte.

 

dialogues croisés.pnglogochallenge3.png

Commentaires

Je trouve ta "mise en scène" de livre très belle ! Et le livre semble intéressant... à croiser à la bibliothèque, j'espère !

Écrit par : Anne | vendredi, 24 août 2012

Merci Anne! Oui ce roman est assez poignant ;)

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 24 août 2012

mouais non, pas le sujet qui m'intéresse pour le moment....Ils ne sont pas joyeux les auteurs décidément...

Écrit par : valou | vendredi, 24 août 2012

Pour l'instant, je note aussi une sinistrose dans cette rentrée littéraire ;).

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 24 août 2012

Jusqu'à présent, j'avais lu des avis très mitigés sur ce titre... J'hésite...

Écrit par : Noukette | vendredi, 24 août 2012

En tous cas je le note! J'avais commencé à lire 'Ce que savait Maisie' À lire entre deux romans léger alors! :)

Écrit par : Milly | vendredi, 24 août 2012

Je n'avais pas particulièrement aimé "Ce que savait Maisie", alors le titre de ce roman et ce parallèle ne me donnent pas forcément envie.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | dimanche, 26 août 2012

Je pense qu'il va atterrir dans ma liste à lire pour la bibliothèque

Écrit par : zazy | lundi, 03 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.