Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 août 2012

Le Monde libre de David Bezmozgsis.

 

DSC_0017.JPG

Eté 1978, Brejnev a entrebâillé le Rideau de fer. Des milliers de juifs soviétiques se sont échappés de leur pays et affluent dans Rome, lieu transitoire avant le monde libre.  Parmi eux, la famille Krasnansky dont le patriarche Samuil est un communiste expérimenté, né en 1913, avant la Révolution bolchévique, a vu son père assassiné par l’Armée Blanche.

La Ville éternelle est un passage entre deux mondes et la famille Krasnansky montre à quel point ils sont étrangers à une terre puis à nouveau dans une autre. A travers un demi-siècle de l’expérience juive, l’auteur dépeint les promesses et les périls du Monde libre prétendu dans lequel ils sont arrivés. Parvenus à Rome les Krasnansky réalisent que Rome ne représente pas la liberté mais la preuve de leur désobéissance.  

« Mon existence sera la même partout où nous allons » souligne Samuil qui s’impatiente à aller au-delà des limites de Rome. 

L’épopée des Krasnansky souligne la difficulté du déracinement entre violence humaine et marché noir. Samuil, sa femme et leurs fils Alec et Karl, semblent porter le poids de l’Histoire. Les jeunes fils de Samuil ne sont pas mis en évidence dans le récit, pour eux l’expérience juive dans des sociétés tant tsaristes que soviétiques, existera principalement dans les histoires qu’ils liront, mêlées à celles que les parents raconteront.

 David Bezmozgis, observateur compatissant, historien méticuleux et styliste doué commente la vie des Kranansky comme un  parallèle à sa propre immigration familiale pour le  Canada dans les années 1980.

Ecrit dans une prose précise et musicale, Le Monde Libre raconte une scène intermédiaire et kafkaïenne dans la vie des immigrés juifs qui choisissent l’exil en Amérique du Nord plutôt qu’en Israël afin de fuir les lieux où les balles fusent.

Un très bon roman sur la promesse d’une nouvelle vie et la difficulté du déracinement.

 

Livre lu dans le cadre de l'opération "on vous lit tout !" Merci à Libfly et la librairie le furet du Nord pour la découverte.

Le site dédié à l'opération est ouvert.

Parution Septembre 2012 chez Belfond.

 

on vous lit tout.jpglogochallenge3.png

 

Commentaires

Le sujet pourrait intéresser certains de mon entourage donc je vais le noter. Merci pour la découverte de cette nouveauté !

Écrit par : Mélopée | jeudi, 23 août 2012

J'espère qu'il plaira ;)

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 23 août 2012

Un sujet intéressant !

Écrit par : saxaoul | jeudi, 23 août 2012

Très intéressant et la famille est plutôt attachante. Forcément, étant petite fille d'émigrés (siciliens), je me sens concernée par cette quête d'un autre pays...

Écrit par : Mirontaine | jeudi, 23 août 2012

Voilà un roman qui a l'air très ambitieux...! Je ne sais pas si j'arriverais à m'y plonger...

Écrit par : Noukette | jeudi, 23 août 2012

Je ne possédais pas les connaissances nécessaires sur les évènements historiques mais j'ai bien apprécié ce chemin de vie.

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 24 août 2012

ça fait envie !

Écrit par : Theoma | dimanche, 26 août 2012

Je mets un lien vers ton billet car j'ai abandonné pour ma part mais tu m'avais fait envie ;-)

Écrit par : enna | vendredi, 28 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.