Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 ans déjà...

Parce que j'ai trouvé un jour une cassette dans la chambre de mon frère, je l'ai écoutée en boucle dans mon walkman, j'avais 15 ans.

Parce que j'ai pleuré sur ses textes, le regard assombri par un mascara qui coule à cause d'un garçon, j'avais 20 ans.

Parce que je mettais la cassette à fond dans ma première voiture, en quittant ma classe, tentant d'oublier les difficultés de la journée, j'avais 23 ans.

Parce que j'ai grillé un feu rouge, chantant à tue-tête Au bois de Saint-Amand, me faire peur, j'avais 25 ans.

Parce que je pleurais au volant, en écoutant L'enfant laboureur, je venais de perdre mon premier bébé au creux de mon ventre, j'avais 29 ans.

Parce que je me suis réfugiée dans ma prison dorée, en écoutant Ma maison, j'étais maman, j'avais 30 ans.

Parce que je n'ai pas écouté Barbara l'année de mes 33 ans.

Parce que Le jour se lève encore a accompagné mes 34 ans...

Parce que j'aime cet album de Daphné, j'ai 37 ans...

Commentaires

  • En général, je n'aime pas BARBARA chantée par les autres. Ton billet est très beau.

  • Une chanteuse qui nous manque.

  • Je parle de cet album moi aussi aujourd'hui mais moins joliment que toi...

  • Très beau texte que tu nous livre là !

  • Une très belle mise en prose de la vie, de l'âge qui te fait devenir un peu plus ancrée dans ton chemin, bel anniversaire!

  • Mi metti una lagrima sul viso.
    Très beau ton texte.

  • Texte magnifique, sur le pouvoir et la force de Barbara et sur sa faculté à nous accompagner dans la vie. Bravo!

  • ô merveille parmi les merveilles

Les commentaires sont fermés.