Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 mars 2013

Emile est invisible de Vincent Cuvellier et Ronan Badel.

DSC_0202.JPG

Voilà un album fort pertinent! Emile est un petit garçon, très impertinent. Soucieux d'échapper au plat d'endives au jambon de sa maman, il se persuade qu'il est invisible. Il observe donc les plats préparés et louche déjà sur la mousse au chocolat. Il ne se contente pas seulement de la regarder et sa maman le rappelle à l'ordre. Surpris d'être encore visible, il condamne sa moustache au chocolat. Mais très vite, il se rend compte qu'il demeure toujours visible aux yeux de sa maman.

Il décide alors de se déshabiller, convaincu que ses vêtements le trahissent.Persuadé qu'il est dès lors invisible, il répond à l'appel de sa maman qui l'informe d'une surprise au salon: la visite de sa copine!

 

DSC_0203.JPG

Emile a des lubies qui plaisent beaucoup aux enfants. L'identification permet aux apprentis lecteurs de porter un grand intérêt aux aventures du petit garçon. Il semble persuadé qu'en voulant quelque chose, tout de suite ses voeux sont exaucés. J'aime beaucoup la cocasserie de cet album!

Album  lu dans le cadre de l'opération Prix Sorcières 2013.
Je remercie Libfly et les éditions Gallimard pour cette belle découverte.

 

Prix sorcières 2013.jpg

Commentaires

Ah bé oui yen a un ! je l'ai vu ! ;-)

Écrit par : Un autre endroit | mercredi, 13 mars 2013

C'est ici qu'on cause Zizi ? ;)

Écrit par : Moka | jeudi, 14 mars 2013

J'aime beaucoup cette série désopilante et intelligente. Mais celui-ci est vraiment, de tous, celui que je préfère !

Écrit par : Za | vendredi, 15 mars 2013

@Isa: .^_^.
@Moka: Petite coquine, va!
@Za: Je vais découvrir la série!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 19 mars 2013

Vous devriez faire partie d'un concours de la plus haute qualité sites sur Internet . Je vais recommander recommande fortement ce site !

Écrit par : Jackelyn | mercredi, 10 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.