Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 avril 2013

Le Cherche Bonheur de Michael Zadoorian.

DSC_0366.JPG

"Comme je l'ai déjà dit, j'ai évacué depuis longtemps toute notion de religion et de paradis: les anges, les harpes, les nuages et toutes ces fariboles. Et cependant mon côté idiot et puéril veut toujours y croire. A un univers étincelant d'énergie et de lumière, où rien ne serait exactement de la même teinte qu'ici-bas: plus bleu, plus vert, plus rouge. Ou bien on devient des couleurs, ces lumières célestes qui saupoudrent le château. C'est peut-être un endroit que nous connaissons déjà, là où nous étions avant notre naissance, si bien que la mort est un simple retour aux sources. Auquel cas, j'imagine que nous en gardons une trace quelque part. Voilà qui expliquerait ce voyage, la recherche d'un lieu parmi mes souvenirs, perdu au fond d'une crevasse de mon âme. Qui sait?" 

D'une période plutôt tragique,la vieillesse et la fin de vie inéluctable, Zadoorian parvient à construire un roman drôle où l'on se retient parfois de rire. Un couple de quadragénaire, maladie d'Alzheimer et cancer en bandoulière, décide de prendre la Route 66 aussi décrépie qu'eux, pour un road movie extraordinaire. A bord de leur camping-car, nommé très justement "le Cherche Bonheur", Ella et John Robina se font la malle malgré l'opposition ferme de leurs enfants à ce périple. On les accompagne sur la route comme des funambules sur leur fil, dans un juste équilibre entre tragique et comédie. Ils avancent sur le chemin de la vie, profite des rencontres offertes sur la route et regarde leurs diapositives de famille à chacune des étapes sur les aires de camping.

Le message de ce livre est très troublant...et si c'était ça la vieillesse? Se donner toutes les libertés possibles pour cette fin de vie? L'indicible en littérature est un thème que j'affectionne particulièrement lorsqu'il est aussi joliment abordé à la lisière du jubilatoire malgré le tragique de la situation.

Sous couvert du road movie, une très belle leçon de vie émane au fil des pages.

Le Cherche Bonheur, Michael Zadoorian chez Fleuve Noir, Octobre 2010.

Commentaires

et si l'on commençait à profiter ainsi de la vie avant la vieillesse ?!

Écrit par : lucie | samedi, 27 avril 2013

J'avais eu un coup de coeur pour ce roman.

Écrit par : Manu | samedi, 27 avril 2013

Un coup de cœur pour moi. Ce roman m'a beaucoup touchée.

Écrit par : Valérie | samedi, 27 avril 2013

ce roman a été un énorme coup de coeur pour moi!!

Écrit par : lasardine | dimanche, 28 avril 2013

@ Toutes: Pas vraiment un coup de coeur pour moi mais en tout cas j'ai passé un agréable moment de lecture et puis je vais garder longtemps en mémoire leurs principes de vie.

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 28 avril 2013

J'aime ta conclusion, très vraie : une leçon de vie.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | mardi, 30 avril 2013

Oui, une belle leçon de vie!

Écrit par : Mirontaine | mardi, 30 avril 2013

Mon vieux père me dit régulièrement: "ce n'est pas mourir qui est difficile c'est vieillir". Il y a de très belles choses à cueillir au bout de chaque vie mais la maladie, le handicap, les séparations escamotent ce dernier cadeau.
J'étais complètement en phase avec Ella dans ce beau roman.

Écrit par : Fransoaz | jeudi, 02 mai 2013

Dans ma PAL... la 4ème de couverture me semblait très alléchante!

Écrit par : Laeti | mercredi, 08 mai 2013

Les commentaires sont fermés.