Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 juin 2013

La tête dans les choux de Gaia Guasti.

Mai 2013 007.JPG

La quatrième de couverture nous annonce un retour à la terre: les péripéties de la famille de Margotte, des néo-ruraux. Programme très prometteur et joliment mené sous la plume de Gaia Guasti.

Et pourtant Margotte, treize ans, semble très mécontente du choix de vie de ses parents. Quel est l' intérêt de moisir au fin fond de l'Ardèche comme les pâtes de fruits que sa mère s'entête à fabriquer "homemade"?

Margotte se joue de toutes les manies des objecteurs de croissance. Non sans ironie, Gaia Guasti souligne avec brio la cocasserie des situations de ce couple de néo-ruraux.

Dans le hameau de dix-sept habitants, Margotte fait la connaissance d'une jeune fille plutôt mystérieuse, nommée Justine. Lors des trajets en bus que Margotte supporte difficilement malgré l'enthousiasme du chauffeur Chérif pour la soutenir, elle prendra connaissance de ses congénères grâce aux propos très peu rassurants de Justine.

Elle rencontre également le beau Théo et ses dreadlocks et le hameau prend tout à coup une couleur plus sympathique.

Malgré les joies des découvertes de la nature, Margotte craint que sa soeur, petite fille à paillettes de quatre ans, ne perde de sa splendeur dans cette campagne.

C'est pourtant grâce à Clairette que Margotte apprendra les mystères du hameau des Chastaniers.

La voix de Margotte, narratrice, nous emporte dans les péripéties de la petite famille. Même si la succession des événements est plutôt sobre, le lecteur s'amuse beaucoup avec l'ironie des propos. L'humour de l'auteur ne manquera pas de charmer les jeunes (et moins jeunes) lecteurs.

Le portrait de Margotte, assez renfrognée, jeune fille qui réfléchit beaucoup (trop?) peut permettre avec aisance une certaine identification. Elle cultive l'ironie à son propos et le bain de paroles qu'elle nous livre ne peut que laisser sur nos lèvres un doux sourire.

J'ai très envie de découvrir Mayo, ketchup ou lait de soja et La dame aux Chamélias de Gaia Guasti.

Roman publié chez Thierry Magnier, Avril 2013.

Commentaires

il me tente tout comme le mayo ketchup et tout le faisait déjà.

Écrit par : lucie | dimanche, 14 juillet 2013

ça a l'air drôle, je retiens.

Écrit par : Tiphanie | lundi, 22 juillet 2013

vous me donnez envie de lire ce livre. Merci ! :)

Écrit par : elsa | lundi, 23 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.