Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 septembre 2013

Le Corps humain de Paolo Giordano.

DSC_0351.JPG

Afghanistan, le peloton Charlie, envoyé en mission de paix. Certains mots peuvent faire fuir...et pourtant. Loin du traité d'anatomie, voici ce que nous livre le physicien et romancier Paolo Giordano après l'immense succès de son premier roman La Solitude des nombres premiers, une histoire tragique, celle de la guerre. Les corps et la chair sont omniprésents.Des corps jeunes qui partent pour la première mission de leur vie. Ils partent loin de leurs villes et de leurs vies. Paolo Giordano utilise la guerre comme symbole d'une transformation de ces jeunes gens qui ont entre vingt et trente ans.L'âge des choses vraies, d'une responsabilité naissante.

Les corps deviennent une entité compacte sous le nom de peloton Charlie. Ces corps qui ne font plus qu'un, qui exploseront sous les bombes, comme explose à son tour la notion de groupe. Des hommes comme Cederna, Mitrano, Torsu pleins d'espoirs, de rêves pour l'avenir. Une femme singulière Zampieri, parmi ces hommes, parmi cette guerre qui fera voler en éclats leurs certitudes.

Le Corps humain n'est pas simplement un roman sur la guerre. C'est un roman sur la métamorphose de l'être humain, la transformation. La difficulté de grandir et de passer au monde adulte devient le leïtmotiv de ce roman.

Texte puissant , d'une grande sensibilité sur la natation synchronisée des combats armés et ceux du quotidien. On ne peut que ressentir une empathie profonde pour ces hommes qui ne nous laissent pas indifférents, à l'heure des choix de vie.

A l'automne 2010, l'auteur fait un voyage d'une dizaine de jours en Afghanistan, avec des troupes italiennes.Voici les images...

Je remercie Caroline et Clémence chez Dialogues Croisés pour ce très bon moment de lecture. 

dialogues croisés.png

 

AIrR-EVdeXcYkiv6uOI_gqFsFY8@150x150.png


Commentaires

Si tu commences à parler d'un texte puissant et d'une grande sensibilité, tu attises forcément ma curiosité...

Écrit par : jerome | mardi, 17 septembre 2013

il va remonter sur ma PAL !

Écrit par : clara | mercredi, 18 septembre 2013

Je crois à ton appréciation de ce texte, mais le sujet n'est pas pour moi. Et tant mieux, ma PAL me dit merci :-D

Écrit par : fersenette | mercredi, 18 septembre 2013

Je le note, tu me tentes, même si le contexte de la guerre en Afghanistan ne me branche pas trop....

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | mercredi, 18 septembre 2013

Tu m'as convaincue !

Écrit par : Cristie | mercredi, 18 septembre 2013

Ça n'a pas l'air bien gai c'est sûr mais j'ai tellement aimé son premier roman que je pourrais très bien me laisser tenter par celui ci !

Écrit par : Noukette | vendredi, 20 septembre 2013

J'avais beaucoup aimé son premier roman mais le thème de celui-ci me tente moins. On verra donc...

Écrit par : sylire | dimanche, 22 septembre 2013

Il est sur ma PAL, je vais me régaler, je le sens !!

Écrit par : Stephie | dimanche, 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.