Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 décembre 2013

Gadji de Lucie Land

DSC_0451.JPG

"Ne te demande pas si tu dois vivre ou mourir- mieux vaut chanter." Proverbe Rrom.

L'histoire de Katarina est un joli conte initiatique. Elle quitte sa Roumanie natale pour rejoindre sa cousine à Paris et connaître les bancs de l'école. Gadji c'est le nom donné aux gens qui n'appartiennent pas à la communauté Rrom. La jeune narratrice ne souhaite pas s'affilier à cette catégorie là, mais espère seulement pouvoir aller à l'école.

On suit Katarina des camps de caravanes où elle a "grandi comme on respire". Lucie Land décrit avec beaucoup de justesse le quotidien de la communauté . La fratrie joue dans les décharges, le papa accordéoniste est souvent absent tandis que la mère rêve sa vie devant la télévision dans la caravane, ce petit écran qui lui coûtera la vie. Katarina rêve d'une autre vie après le drame. Elle part pour Paris, devient sédentaire. Le bonheur, enfin? Pas vraiment...Katarina va au collège mais s'interroge beaucoup sur cette société de consommation où l'hypocrisie règne.

Katarina gadjé parisienne ou résolument Rrom? Fuir la misère ne fait pas tout.Le roman exprime toute la question de l'identité au travers de ce voyage initiatique d'un peuple malmené par l'histoire. Katarina vit et devient au travers la boue un être épris de liberté, forte de ses rencontres.Adolescente subtile et révolutionnaire qu'il est interessant d'accompagner au fil des pages du roman comme dans les pages noircies par les enfants du voyage que j'accompagne au quotidien.

 

DSC_0386.JPG

Merci Vanessa.

Pour Lazar, Edessa et Caroline...

Commentaires

Je note ce titre. Je vais l'offrir à une amie instit qui apprend le français aux étrangers et qui accueille des enfants de Roumanie dans sa classe cette année

Écrit par : Stephie | mardi, 10 décembre 2013

Oh Stéphie! je fais la même chose que ton amie mais dans une structure différente. J'ai une bibliographie si elle le souhaite. Des bises.

Écrit par : Mirontaine | mardi, 10 décembre 2013

Il y a un film qui en a été tiré, n'est-ce pas? Il me semble que je l'ai vu mais la découverte du texte doit être plus enrichissante.

Écrit par : Gwenaelle | mardi, 10 décembre 2013

Gwen, non...je suis curieuse, je ne vois pas quel film...

Écrit par : Mirontaine | mardi, 10 décembre 2013

Encore un beau titre dans cette collection que je m'empresse de noter. De toute façon on n'a jamais assez de références sur ce sujet.

Écrit par : jerome | mardi, 10 décembre 2013

Et moi qui avais peur de n'intéresser personne avec mes loulous!Merci. :)

Écrit par : Mirontaine | mardi, 10 décembre 2013

Un sujet qui te touche.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | mardi, 10 décembre 2013

Exactement :)Même si je n'ose pas commenter toutes mes lectures sur le sujet ici sur ce fil...

Écrit par : Mirontaine | mardi, 10 décembre 2013

Un petit clin d’œil amical et littéraire: j'ai lu cet après-midi une très belle BD sur ce même thème tout en dégustant (plusieurs tasses) du Yogi Tea (la sélection de Noël est une merveille!)

Écrit par : Fransoaz | jeudi, 19 décembre 2013

Fransoaz, peux-tu m'en dire plus sur cette BD? Merci.

Écrit par : Mirontaine | mardi, 07 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.