Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 31 janvier 2014

Coeur de Lhasa de Sela.

LHASA_rita carmo.jpg

Elle hante toujours mon esprit.Un petit livre d'artiste vient d'être publié à titre posthume chez Orbis Pictus Club. Coeur est un conte accompagné de douze linogravures de Lhasa de Sela. Les collages sont signés de la chanteuse.

 

DSC_0287 (2).JPG

Coeur est publié également en version anglaise à la fin du livre.

Le texte s'ouvre sur des collines ondulantes où le coeur de la narratrice vit avec la douceur du vent sous la lumière du ciel. Le décor est vaste, à l'image du dénuement, près de Sacramento où Lhasa a vécu enfant, dans l'autobus familial.Tel était le pays de son coeur. Le pays de la quiétude.

 Mais comme dans tous les contes, la narratrice semble être à l'heure de l'épreuve captive d'une gigantesque bouche d'ombre, au bout d'un énorme tuyau. Si l'on s'approche trop près, on disparaît.

Une sorte de frontière invisible pour la narratrice et son double: le coeur.

Le coeur s'échappe de la ville hostile mais à l'aide de la sorcière, peu à peu ils retrouveront les collines ondulantes, main dans la main car dans le puits des épreuves réside toujours  un soleil. C'est ainsi dans les contes et dans la vie.

Lhasa de Sela.jpg

Un joli conte énigmatique et mystérieux sur la force de la faiblesse, sur ce besoin de Lhasa de Sela à communiquer et la nécessité absolue que ce soit en accord avec elle-même, que ce soit vrai, que ça vienne de loin.Ce conte est comme un rêve représenté par les linogravures mais pas seulement, le texte donne une large place aux émotions. La langue du rêve, celle de l'âme à l'image de Jung. Le rêve parle son propre langage, comme le conte. Un langage mystérieux mais pas impénétrable.

Comme dans ses chansons, Lhasa écrit une trame, un fil magique qu'on suit et on se laisse guider par ses univers visuels en libérant un petit espace pour la foi et la curiosité. 

4166fb3ce9f53f8b8b9fad97c45eb007.jpg

 Merci de ne pas évoquer en commentaires le motif de sa disparition, je ne le connais que trop...

Les commentaires sont fermés.