Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 février 2014

Les Hommes en général me plaisent beaucoup de Véronique Ovaldé.

DSC_0328.JPG

Ne vous fiez pas à l'illustration de couverture, ce livre n'a rien d'une bluette à l'image des amoureux de Peynet.

On entre dans la tête de Lili. On évolue dans des espaces comme le zoo, la maison de Samuel son amoureux et le parking d'un supermarché où elle observe les gens. 

L'incipit du roman évoque la liberté des animaux du zoo qui fuient, comme une mise en abyme de l'histoire animale de Lili.Sortie depuis peu d'un centre de détention, d'un camp pour jeunes paumés, elle a réussi à faire confiance en l'homme grâce à Samuel, éducateur du centre.

Mais le fantôme d'un homme aimé vient lui rappeler ses démons antérieurs.

Les journées oscillent dans le dénuement, l'attente où règne l'ennui.Alors Lili rêve dans des lieux surpeuplés et s'égare du réel.

Le récit délirant et syncopé laisse peu à peu place à la pesanteur du passé de Lili.Un passé qui l'attire comme un aimant vers Yoïm, l'homme pantagruélique et pervers.

L'écriture de Véronique Ovaldé est singulière , elle explore avec brio l'univers de la folie amoureuse et de la dépendance. 

L'évocation de l'enfermement avec le petit frère ressemble au récit de Valérie Valère dans Malika ou un jour comme tous les autres. Le thème de l'enfermement est le leïtmotiv de ce très beau texte, enfermement physique et moral.

Surprenant mais envoûtant! 

Commentaires

J'ai terminé ce roman avec le même sentiment que toi : surprenant et envoûtant ! J'aime énormément la plume de cette auteure...

Écrit par : Noukette | jeudi, 06 février 2014

Véronique Ovaldé donne à ses romans un ton très particulier, et qui en effet n'a rien de mièvre ou de romantique...
Ils se dégustent comme des bonbons à la saveur acidulée qui par moments virent à l'aigre...
Je crois que ce titre est à ce jour mon préféré de l'auteure.

Écrit par : Ingannmic | jeudi, 06 février 2014

J'aime beaucoup Ovaldé, mais je n'ai pas encore lu celui-ci ! J'aime beaucoup ta mise en scène !

Écrit par : L'Irrégulière | vendredi, 07 février 2014

Ce texte pourrait sans doute me réconcilier avec l'auteure.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | vendredi, 07 février 2014

J'aime aussi beaucoup cette romancière et tu me donnes envie de lire ce titre.

Écrit par : Manu | mardi, 11 février 2014

C'est vrai, elle est très sympa ta photo! Je viens de lire La grâce des brigands par le biais duquel j'ai fait connaissance avec l'univers hors norme de V. Ovaldé. Pour poursuivre avec elle, j'opterai pour son succès Véra Candida!

Écrit par : Laeti | lundi, 03 mars 2014

Les commentaires sont fermés.