Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 13 février 2014

Rêve d'amour de Laurence Tardieu.

 

DSC_0348 (2).JPG

Un livre qui traverse l'autre. Les êtres sont pétris d'émotion et l'art de Laurence Tardieu touche. Au delà du style, c'est l'émotion qui bouscule. L'exigence de l'écriture témoigne d'un bel abandon de la part de l'auteur. Un beau moment de grâce en compagnie de ce roman. Son sujet devient une part d'elle-même et le lecteur fait corps avec l'histoire.

Alice Grangé a trente ans. Elle apprend à la mort de son père que sa mère en a aimé un autre, peu de temps avant sa mort.L'image de cette mère est assez floue, une ombre féminine enveloppée dans une robe bleue.Elle ressent le désir de partir à la rencontre de l'homme, qui peut-être lui apprendra à connaître sa mère.

A la fin du livre, on plonge en soi, on écoute cette voix singulière. Une belle composition où par les mots, la musique se fait douce même si la voix est grave, parfois mélancolique, jamais sombre. On se dirige vers la lumière. On sent la nécessité et la sincérité des émotions dans l'écriture. Dans l'espace du livre, on arrive à la justesse. Tout part du désir, d'une quête, celle de retrouver les traces d'une mère défunte. Nous sommes attentifs aux émotions qui explosent en refermant le livre.Une belle plongée dans la description forte et dense des émotions, sans jamais frôler le pathos. On s'engouffre dans l'espace des sensations et on tourne les pages comme un envoûtement.Un bonheur simple.

Commentaires

Un très beau titre pour cette journée.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | vendredi, 14 février 2014

Très beau billet sur ce livre qui m'a tant chamboulé tant par les émotions que par le style d' l'auteur, un style à fleur de peau.

Écrit par : Denis Arnoud | jeudi, 06 mars 2014

Les commentaires sont fermés.