Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 02 mars 2014

N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures de Paola Pigani.

DSC_0061.JPG

C' est à ma connaissance l'un des rares livres  sur le "génocide oublié" en dehors du texte de Tony Gatlif Liberté, adapté au cinéma. Il y a eu beaucoup d'ouvrages, récits, films, conférences sur celui des juifs. Mais les roms ,majoritairement illettrés et sans ressources n'avaient trouvé ni rédacteur ni éditeur.Ce sera une révélation pour ceux qui prendront la peine de le lire.

 

5615_101200213228942_7351165_n.jpg

 

Paola Pigani a réuni les témoignages d'une grand-mère tsigane de la famille Winterstein sur les souvenirs de son internement au Camp des Alliers en Charente-Maritime, sur ordre de Préfet de la Kommandantur d'Angoulême. L'auteur nous livre le récit d'Alba, internée à l'âge de 14 ans au camp, qu'elle quittera six années plus tard.

 

5615_101200219895608_6348801_n.jpg

 

Les tsiganes n'ont pas été internés dans les camps d'extermination sur les mêmes critères que les juifs.D'abord considérés comme asociaux, il a fallu que tous ou presque soient expertisés "métis" pour que les nazis puissent mettre en oeuvre leur projet de purification raciale. L'histoire retient surtout leur internement et leur extermination à Auschwitz, mais ils ont été placés dans tous les camps de concentration du Grand Reich. La reconnaissance tardive du génocide a pour conséquence une connaissance partielle voire inexistante de celui-ci par la mémoire collective. Le travail de mémoire est en cours.

Alba connait le froid, la faim, la misère et la saleté dans le camp, pâle fantôme d'un voyage immobile.Paola Pigali donne chair à toute cette communauté tsigane dont les valeurs essentielles reposent sur la solidarité, la fraternité et le respect.C'est un très beau récit, empli d'humanité qui donne la parole à ceux qui ne l'obtiennent que trop peu.

 

5615_101034939912136_6240809_n.jpg

 

Le poème Gagner d'Eugène Guillevic, en exergue du texte prend tout son sens dans l'histoire d'Alba.C'est un joli reflet de la plume poétique de l'auteur pour retracer la longue route des Verdines, les roulottes des gens du voyage. On assiste impuissant à l'enfermement de ce peuple épris de liberté dont on loue leur sens de la famille et de leur culture mais on leur interdit l'entrée dans nos villages et le stationnement dans nos villes.

Le Samudaripen en langue romani est un drame qui peine à intégrer la mémoire collective. Sa mise en lumière récente a été rendue possible parce que la parole de quelques tsiganes s'est déliée.

Ce roman est une invitation à ouvrir les yeux, à frissonner sur les faits ignobles de 1940. Sont-ils révolus? Je n'en suis pas certaine... 

Pour mes petits cravayeurs de niglo, que j'accompagne au quotidien...

Merci Alix.

 

Commentaires

Je le note de suite !

Écrit par : cristie | dimanche, 02 mars 2014

Tu t'intéresses au sujet?

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 07 mars 2014

J'adore ta mise en photos de ton billet ! Et ravie que ce roman t'ai plu ! :)

Écrit par : Liliba | dimanche, 02 mars 2014

Il faut qu'on s'organise un petit thé sur Lille à l'occasion ;) Merci pour le prêt, je pense me l'offrir quand il sortira en poche!

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 07 mars 2014

Un livre qu'il faut absolument que j'emprunte à la médiathèque il m'a déjà fait de l'oeil plusieurs fois.

Écrit par : Denis Arnoud | jeudi, 06 mars 2014

C'est un joli éclaircissement sur ce moment de l'histoire souvent tu.

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 07 mars 2014

Je le note, merci pour ce billet !

Écrit par : Kathel | jeudi, 06 mars 2014

Merci Kathel! Je pense lire d'autres textes sur le même sujet prochainement. :)

Écrit par : Mirontaine | vendredi, 07 mars 2014

"petits cravayeurs de niolo" kézako ?!

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | dimanche, 09 mars 2014

"mangeurs de hérissons". Les tsiganes utilisent cette expression pour marquer leur appartenance à la communauté. Ils mangent du hérisson.
(merci pour ton intérêt et tes visites très régulières ;))

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 09 mars 2014

Les commentaires sont fermés.