Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 mars 2014

Une petite touche poétique, en passant.

63-Enfants.jpg

 

(Photographie Rajak Ohanian "Les Fils du vent") 

Gitans

"Beaucoup les craignent et les regardent avec hostile curiosité, apparente indifférence ou agressive sévérité, mais en enviant, sans se l'avouer, leur prodigieuse liberté.

Les Gitans, peu leur importe, ils viennent de loin et de longtemps et peuvent rester là tout en s'en allant.

Le temps où ils vivent ils l'effacent et passent à côté.
Vivre vrai, c'est leur secret.

Ils ont leur musique, leurs familles, leurs amours, leurs enfants.

Des enfants beaux et fiers, tendres et insolents qui jettent sur le monde environnant un regard de charbon ardent.

La lumière de ce regard illumine souvent la chambre noire de Rajak Ohanian et ses portraits sont les feuillets détachés d'un album d'amitié, de fraternité."

Jacques Prévert, "Gitans" in Textes divers (1929-1977), recueilli dans Oeuvres complètes II, Gallimard.

 

les gitans 3.jpg

(Dessin d'enfant. CASNAV)

 

17:02 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Quel beau choix, je ne connaissais pas cette poésie de Prévert; elle est à retenir.
Accompagnée de cette photographie, c'est nickel

Écrit par : Louise | dimanche, 23 mars 2014

Bienvenue Louise et merci pour ce petit mot! J'hésite toujours à publier au sujet des enfants du voyage que j'accompagne au quotidien, en raison de la malveillance à leur égard, en général.

Écrit par : Mirontaine | dimanche, 23 mars 2014

"Des enfants beaux et fiers, tendres et insolents qui jettent sur le monde environnant un regard de charbon ardent". C'est magnifique !

Écrit par : Mingingi | lundi, 24 mars 2014

Oh Mingingi, heureuse de te voir par ici! Ces enfants aux yeux sombres comblent mon quotidien. Je leur consacre beaucoup de temps avec plaisir...et suis très sensible à cette délicatesse partagée grâce aux jolis verts de Prévert. Bises.

Écrit par : Mirontaine | lundi, 24 mars 2014

Les commentaires sont fermés.