Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 juillet 2014

Les Faibles et les forts de Judith Perrignon.

DSC_0564.JPG

Un livre fort, poignant qui s'ouvre sur l'image d'un fleuve, magistral, nommé rivière Rouge. Il descend l'Amérique et s'en va se noyer dans le Mississippi puis dans la mer. Chaque jour une quinzaine de personnes viennent trouver un peu de fraîcheur sur ses bords. 

C'est une famille noire américaine, des petites gens, des individus dignes face au drame. Marie-Lee la grand-mère évoque la racisme des années 1960 lorsque l'entrée de la piscine fut autorisée aux gens de couleur. La communauté noire y était interdite et peu d'entre eux savent nager au moment où les petits enfants de Marie-Lee s'ébrouent dans l'eau. L'interdiction peut -elle mener au drame?

Judith Perrignon construit un récit très juste sur la noyade des jeunes afro-américains et souligne avec beaucoup de délicatesse les explications en amont de ce drame épouvantable. La ségrégation raciale entraîne des drames au delà de la bêtise humaine et de ce que l'on peut imaginer.

« Negro are pushing too far !! […] Un travail ! Une place dans le bus ! Ou au restaurant ! C'est déjà leur faire grand honneur ! Mais dans l'eau ! Dans nos vestiaires ! A poil ! Leur peau ! Leurs microbes ! Veulent pas coucher avec nos femmes pendant qu'on y est ? »

Tous les membres de la famille apportent au récit l'élan d'une oraison funèbre, comme un choeur uni face à l'indicible.Les choix narratifs de Judith Perrignon sont judicieux, on traverse les époques, les voix sont différentes mais les drames bousculent et interrogent.

Merveilleux roman, merci Jérôme!

 

Commentaires

Un de mes coups de coeur de ces derniers mois !

Écrit par : sylire | mercredi, 30 juillet 2014

J'ai noté ce titre à plusieurs reprises, il a tout pour me plaire !

Écrit par : Noukette | mercredi, 30 juillet 2014

C'est un très beau texte en effet, d'une grande force. Et je me doutais qu'il ne te laisserait pas insensible ;)

Écrit par : Jerome | jeudi, 31 juillet 2014

Je note ce titre je pense qu'il me plaira !

Écrit par : Céline | vendredi, 01 août 2014

Un roman intéressant, mais au titre un peu pompeux, je trouve.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | samedi, 02 août 2014

Il me tente vraiment celui là !

Écrit par : Marion | jeudi, 14 août 2014

Un titre expéditif mais un roman très subtil dans sa construction. Je l'ai beaucoup aimé.

Écrit par : Fransoaz | mardi, 30 septembre 2014

J'ai aussi beaucoup aimé. http://hopsouslacouette.blogspot.ca/2014/09/la-peur-de-leau.html
C'est un titre à lire.

Écrit par : Marie-Claude | lundi, 22 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.