Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 août 2014

Une Vie à soi de Laurence Tardieu.

 

DSC_0609.JPG

Depuis la parution de La Confusion des peines, Laurence Tardieu nage en eaux troubles. 

Un dimanche d'automne 2011, elle sort bouleversée d'une exposition des photographies de Diane Arbus au Jeu de paume.

Dans Une Vie à soi, nous découvrons une natation synchronisée entre ces deux femmes qui tentent d'échapper au carcan familial d'une famille qui bâtit sa vie comme dans le béton pour mieux engluer les jeunes femmes avides de liberté, soucieuses d'accomplir leurs passions. L'une amplifie le mouvement du corps dès l'âge de quatorze ans et son souffle devient signe en figeant les instants précieux de la vie tourmentée sur des clichés en noir et blanc, sa consoeur courbe l'échine et se noie dans le travail. Obéissante et délicieuse enfant qui ne veut déplaire, elle commence une vie de femme paisible mais ennuyeuse. 

Diane et Laurence  comme deux sylphides brassent la vie et les mots deviennent des bulles d'air à la surface, parfois le tourbillon les emporte et les mots s'amoncellent sur les pages. Les eaux sont pleines de spectres, de paternels mutiques, de mères austères, d'hommes bienveillants et attachants comme celui  en chemise bleue qui insuffle le goût de vivre.Les amphores se remplissent de souvenirs délicieux de l'espace à soi, la chambre d'enfant se fait le cocon protecteur où l'on s'isole un peu pour reprendre son souffle.

Comme une couturière céleste, Laurence Tardieu  écrit un texte dont la grâce saccadée du portrait en miroir dévoile en douceur qu'"il n'y a rien  que j'aimais plus que vivre". Diane abandonne le mouvement, se noie littéralement.Disparaître est un mieux. Le miroir se brise et Laurence s'observe autrement.

Pourquoi s'empêche-t-on de vivre? Bouleversante parution chez Flammarion.

 

Commentaires

Une romancière qu'il me faut à tout prix découvrir enfin...

Écrit par : Noukette | jeudi, 21 août 2014

Un roman bouleversant oui.
Très jolie métaphore filée, miss.

Écrit par : Leiloona | jeudi, 21 août 2014

Tout le monde semble conquis ! :)

Écrit par : cathulu | jeudi, 21 août 2014

Une question essentielle, en effet.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | jeudi, 21 août 2014

un livre qui m'a remplie d'émotions !

Écrit par : claraclara | vendredi, 22 août 2014

Toi aussi! Les avis sont unanimes! Mais comme, je ne rate jamais un Tardieu, j'aurais noté même si l'avis avait été négatif! :P

Écrit par : Jules | samedi, 23 août 2014

J'ai lu son premier roman et depuis rien. Les avis sur celui-ci sont excellent. Je compte bien le lire !

Écrit par : sylire | samedi, 23 août 2014

Il est certain que je vais le lire. Il me tarde !

Écrit par : Stephie | dimanche, 24 août 2014

Bon, tu viens de me convaincre de relire Tardieu!

Écrit par : Karine:) | samedi, 06 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.