Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 février 2015

Ianos et le dragon d'étoiles Jean-Jacques Fdida et Régis Lejonc.

 

 

3447786819.jpg

Ses yeux noirs intriguent, ils soulignent la force du petit fils du vent. Ianos , un jeune tsigane, est décidé à ramener la lumière sur la terre.

La lumière disparaît peu à peu sur les terres des gitans. Le démon a trois têtes dévore les étoiles, la lune et petit à petit le soleil.

 

3447786819 (1).jpg

 

 Alors le jeune tsigane prend la route...Commence alors une incessante marche, celle de gens venus d'ailleurs pour s'en aller ailleurs...ailleurs toujours...loin...loin...plus loin...La nostalgie d'un temps de lumière le pousse à avancer. 

 

3447786819 (2).jpg

 

Il rencontre en chemin, une ourma, une fée qui, sous ses habits de misère, lui confie que "tout ce qui brille n'est pas d'or". Ianos, inspiré par ce vieil adage, choisit en chemin un compagnon de route, un cheval en piteux état. Mais c'est sans compter sur la force et la bienveillance du feu qui transforme un cheval tocard en véritable taltos , un cheval ailé.

 

3447786819.2.jpg

 

 

Beaucoup de mystère dans ce formidable récit d'aventure et de sagesse que nous confie Jean-Jacques Fdida et qu'illumine Régis Lejonc grâce à une palette d'ocres pour mieux représenter la terre des nomades et sa bonne poussière. 

 

3447786819 (3).jpg

 

Un conte tsigane, scandé comme un martèlement nerveux de danse sous la plume de Jean-Jacques Fdida et fabuleusement mis en lumière grâce à Régis Lejonc, Didier Jeunesse, Janvier 2015.

Commentaires

Régis Lejonc. Evidemment.

Écrit par : moka | mercredi, 04 février 2015

Les commentaires sont fermés.