Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 février 2015

Une Rencontre de Sarah Quaghebeur.

DSC_0696 (2).JPG

Sarah Quaghebeur a dix-sept ans, elle est lycéenne et originaire de Lille. Intriguée par cette jeune plume, je me suis plongée pour une heure de lecture dans ce premier texte pour une singulière rencontre.

Le roman s'ouvre sur un couloir de métro..."Troupeau de bêtes sous la lugubre lueur des néons. Mines blafardes. Cernes de cendres. Même regard vide. Même pas pressé. Même envie de retrouver sa cage de briques après une trop longue journée de boulot à ne rien faire que s'emmerder sous l'ampoule crue".

Sous cette lumière qui rend le teint blafard, Anne déambule auprès de ces frères de métro qui s'ignorent pour rejoindre son lycée. Sous leur manteau de mépris, ces inconnus ignorent la présence de Ben et sa chienne Cania.

Là où les pas laissent leur trace sans souvenir, Anne brise la course folle des couloirs intemporels et ose s'adresser à Ben et rompre le mutisme de la face somnambule de la classe ouvrière.

"-Dis c'est quoi ton moment préféré de la journée? 

-Le petit matin, quand les rues sont encore désertes et calmes, et le ciel sans couleurs. Pourquoi?

-Pour savoir comment t'imaginer quand je penserai à toi..."

La lycéenne et le sans-abri s'apprivoisent au fil des pages.Ensemble,ils apprennent la vie d'une autre façon. Un monde sans interdit.Un monde qu'on tait, un monde d'utopie où les planètes sont alignées.Tous les deux vont vite flotter au-dessus du sol.

Je suis toujours frileuse quant à la lecture d'un premier roman, j'ai refermé ce texte prometteur, sourire aux lèvres face à tant de candeur bouleversante, oscillant entre grâce et réalisme. Une belle offrande aux vagabonds, à ceux qui ne trouvent place nulle part, des êtres sublimés entre ces pages où la fluidité stylistique l'emporte.Terminus.

"C'est cela qu'être nomade.On voit la beauté qui échappe aux autres."

Editions Jets d'Encre, Janvier 2015.

Les commentaires sont fermés.