Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 septembre 2015

Le Cercle du Karma de Kunzang CHODEN

11986563_961137893951791_3699859441670922283_n.jpg

...C'est simple, je sortais d'une séance de cinéma, émue par la beauté de jeunes femmes prêtes à tout pour fuir le carcan patriarcal, dans ce film  Mustang de Deniz Erguven, je voulais retrouver l'émancipation de femmes dans la littérature et ma libraire a sorti ce livre de Kunzang Choden.

Le Bhoutan...comme beaucoup, je connais très peu de choses sur ce bout de terre inconnue.

Premier roman en provenance de ce royaume, dans l’Himalaya, Le Cercle du Karma narre l’histoire de Tsomo, une jeune fille bhoutanaise qui, à l’âge de quinze ans, entreprend le solitaire et difficile voyage de sa vie, du royaume du Bhoutan jusqu’en Inde. Véritable “roman de formation”, placé sous le signe du bouddhisme et d’une quête spirituelle empêchée, ce parcours d’une jeune fille à la découverte d’elle-même et de sa force intérieure invite à un voyage au coeur d’un pays longtemps interdit, à la culture profondément méconnue, tout en brossant le portrait d’une génération de femmes pionnières prenant en main leur destin.

Le destin de Tsomo est ponctué de tristesse, mais de celle qui n'est pas inutilement racontée.Kunzang Choden propose une narration nourrie de sagesse, dôtéé d'un esprit féministe, au sens le plus noble.C'est une précieuse invitation au voyage au pays de celle qui n'a pas accumulé suffisamment de mérites pour naître garçon.

 

 

Commentaires

Ce destin qui se dessine à travers un voyage et la traversée d'une frontière, j'ai envie d'en parcourir le récit. Maintenant que je t'ai lue.

Écrit par : Tieri | jeudi, 03 septembre 2015

J'avais beaucoup aimé cette lecture. J'y ai appris une foule de choses et le personnage principal devient attachant.

Écrit par : Aifelle | jeudi, 03 septembre 2015

un très beau roman !

Écrit par : L'Irrégulière | jeudi, 03 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.