Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 janvier 2016

La Fée de Verdun de Philippe Nessmann.

photo.JPG

"Il se passe une drôle de chose.

Un peu comme quand je lis un livre.

Quand je lis un roman, les mots sur la page se transforment en images dans ma tête. Les personnages deviennent réels, vivent, bougent, parlent. Je vois des forêts et des villes, je sens l'odeur de ruelles obscures, j'entends le bruit du vent dans les feuillages, je ressens le picotement froid de la neige. Je combats avec les chevaliers et vivre avec les amoureux.

C'est la magie des livres.

La même chose est en train de se produire avec Nelly."

Le narrateur parle de Nelly Martyl et son destin hors du commun pendant la première guerre mondiale. L'histoire est celle d'un jeune étudiant en histoire qui confie à sa grand-mère le fruit de ses recherches historiques. On accompagne ses pas dans les recherches documentaires depuis la destruction prochaine d'un dispensaire où a travaillé Nelly Martyl à la lecture de l'album rouge, retrouvé à la Bibliothèque nationale de France, seule trace personnelle de l'existence de cette femme engagée.

Le procédé narratif mis en place par Philippe Nessmann est judicieux: au fil des pages l'histoire vraie de Nelly reprend vie.

Document après document, des confidences à son aïeule,des lettres parsemées dans le récit historique, quelques photographies; voilà Nelly Martyl qui réapparaît. 

Celle qui rêvait de devenir chanteuse à l'Opéra de paris devient très vite l'emblème de sa génération. Nelly atteint son rêve lorsqu' éclate la guerre entre la France et l'Allemagne.

Désireuse de servir sa patrie Nelly Martyl abandonne sa carrière pour s'engager dans l'armée comme infirmière.

Philippe Nessmann parvient à livrer le portrait d'une femme singulière, couronnée par quatre Croix de Guerre et la Légion d'Honneur en honorant le devoir de mémoire, la mine d'or des anciens comme la grand-mère du narrateur et sa vie pleine de souvenirs. Les supports d'apprentissage oscillent du vieux livre rouge, à la cassette, en quête de traces pour offrir aux jeunes lecteurs une lecture très documentée de la Bataille de Verdun dont nous célébrerons le 29 Mai 2016 le centenaire.

Flammarion Jeunesse, Janvier 2016.

Illustration de couverture: François Roca.

Commentaires

Intéressant ce portrait de femme. Je note!

Écrit par : Nadège | jeudi, 28 janvier 2016

Ton billet m'encourage à le sortit de ma PAL !

Écrit par : Saxaoul | jeudi, 28 janvier 2016

Les commentaires sont fermés.