Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 mai 2016

L'Age d'ange d'Anne Percin.

13076756_1093840817348164_2318008762423707138_n.jpg

"La naïveté... C'est ce qu'on invoque, quand on a peur d'être généreux."

C'est beau quand la vie gronde de plus en plus fort pour quelques égarés du ruisseau. Une violente piqure au cœur pour une Esmeralda ou un Gavroche, amoureux d'un livre emprunté au lycée: Amours des dieux et des héros.
Entre les pages , les traces d'un autre lecteur. À l'intérieur de lui, un organisme fiévreux. L'ecorché vif cultive le mystère.
Et le fatum impose des secousses violentes pour détendre le...s cœurs.
Parfois, pour éviter que les forts ne soient forts que parce qu'ils laissent les faibles s'entre-tuer, il faut sortir du rêve, quitter le livre et aller vers la vie.

Un très beau texte sur l'indicible des esprits et l'ambiguïté des corps.

Les commentaires sont fermés.