Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’Enfant qui Jeanne Benameur

40DAB483-DED9-4A0D-8F84-C85BFA8E79F8.jpeg

C'est une fugue. Celle d'une femme, d'une amante, d'une mère. Lorsque l'on croise cette femme vagabonde, elle devient une île.
C'est une fable. Celle de l'enfant qui marche inlassablement dans les pas de sa mère.
Les mains ouvertes des mères sont des livres d'images. Et l'enfance apprend le souci de la vie qui se perd.
C'est la quête d'un homme entre deux mortes. La recherche de la liberté, la marche de sa vie.
Les pensées des uns et des autres martèlent chaque page et nouent des liens avec les absents.
" La peur est une bonne noueuse de liens. Et les morts font le reste."
L'Enfant qui de Jeanne Benameur.

2C12F56D-CF07-4EB7-8CD4-3E927438EECA.jpeg

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel