Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laver les ombres de Jeanne Benameur

D8982896-19CC-4C5D-AF25-169FA5035D7C.jpeg

Mettre en lumière un visage pour en faire le portrait, autrement dit « laver les ombres ». Effacer les traces obscures dans un mouvement de danse, celles des hommes sur le corps des femmes. Un gynécée mère-fille, l’une dans l’immobilisme, l’autre dans le mouvement. Puis la danse synchronisée d’une nuit de tempête,face à l’océan, où les mots de Jeanne Benameur telles les vagues animent onze tableaux d’absents en contrepoint. Un théâtre dansé de la vie, sa nécessaire cruauté...son irréductible liberté.
« Aimer c’est juste accorder la lumière à la solitude. Et c’est immense. »

12BA0FC5-BA3D-416C-A900-22ADB99099BE.jpeg

Photo de Madeline Roth

Commentaires

  • Beaucoup aimé, comme tout ce qu'écrit Jeanne Banameur;

Les commentaires sont fermés.