Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ordalie de Cécile Ladjali.

7D9BD636-ABF6-4296-9D7A-D185DEB8325E.jpeg

Quand la poésie souffre de ne pouvoir dire le monde au lendemain de la seconde guerre mondiale, au pied du mur qui séparera l' Allemagne.
La passion et l'inanité des mots de Zak pour l'esprit libre d'Ilse, sa cousine, double romanesque d' Ingeborg Bachmann. Elle est amoureuse de Lenz, l' écorché vif juif qui ne peut, à la manière de Paul Celan, accepter ce monde effroyable tombé dans l'ignominie de la guerre.
Ilse et Lenz forment un dyptique impossible de feu et d'eau pour l'antisémite Zak.
La talentueuse Cécile Ladjali propose une belle reflexion sur l'art, interieur pour le poète qui cherche les mots justes, extérieur pour Zak qui s'adonne à la photographie en admirant Riefenstahl.
L' Ordalie, jugement de Dieu par l'eau ou le feu autorisera-t-elle la passion ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel