Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Littérature étrangère - Page 4

  • L'Elue de Lois Lowry

    1111894174.jpgKira est une « mal formée » et elle est rejetée de la société depuis que sa mère est morte. Vandara veut lui voler son Kot (petit terrain sur lequel est bâtie sa cabane) et intente un procès contre elle auprès des seigneurs. Elle gagne le procès car les seigneurs décident de la loger au palais pour qu’elle restaure la magnifique Robe du Chanteur grâce a son don pour la broderie. Dans la chambre voisine, Thomas qui a lui aussi un don pour sculpter le bois, restaure le bâton du Chanteur. Mais au sous-sol, un enfant pleure… Aurait-il lui aussi un don ?…

    Ce livre est tout simplement magnifique,je l'ai trouvé en bouquinerie.Il a longtemps dormi dans ma bibliothèque avant que je ne l'ouvre mais ensuite difficile de le reposer.

    J'aime beaucoup le thème abordé,celui de la différence dans un style très limpide.L'auteur que je connais peu a beaucoup de talent,la lecture fut très agréable.

    Un joli conte philosophique où tout est admirablement brodé:aventure,suspense et gravité.

    Je vous le conseille.

    Il part en voyage chez Nolwenn...

  • Smilla et l'amour de la neige de Peter Hoeg

    9047ed905773e5d3771e14071e1017d1.jpg"Peu avant Noël, à Copenhague, un garçon groenlandais de six ans se tue en tombant du toit d'un immeuble. Accident, conclut la police. Tel n'est pas l'avis de Smilla Jaspersen. Elle connaît l'enfant. Et, surtout, elle « connaît » la neige : de son enfance à Thulé, elle a gardé une perception et un amour aigus des espaces vierges. En dépit du silence dont certains entourent l'affaire, Smilla décide de conduire sa propre enquête. Le point de départ de ses recherches
    Copenhague, son aboutissement : Gela Alta, île de la côte ouest du Groenland, d'où un mystérieux équipage doit partir dans quelques jours, à destination de l'Arctique..."

    Ce livre m'a été offert par Lou à l'occasion du swap sacandinave.Sa quatrième de couverture m'avait intriguée lors de mes propres recherches.A la réception du colis,en découvrant ce livre,je me suis posée la question:pourquoi choisir ce livre-là?

    J'ai vite trouvé la réponse,je pense,dès les premiers chapitres...J'ai suggéré à ma swappeuse qu'il me plaisait beaucoup de découvrir les us et coutumes des autres pays.Ce roman offre de nombreuses descriptions du Groënland,parle du  rapport entre ce pays et le Danemark,évoque la vie des inuits.C'est un roman très dense,on s'y perd parfois.La mort de l'enfant est racontée de manière elliptique et poétique.

    Smilla est un personnage très attachant,une force de la nature.Elle apporte un regard très critique sur les comportements occidentaux au fil de son enquête.Elle évoque les agressions subies par le Grand Nord(base de l'OTAN à Thulé).Beaucoup de personnages mystérieux s'entrecroisent dans cette enquête parfois très difficile à suivre(est-ce mon manque de pratique dans la lecture de polars?).

    J'ai particulièrement aimé la crise identitaire de Smilla entre ces deux pays.

    J'aurais vivement souhaité voir l'adaptation cinématographique de ce film réalisé par Bille August.

    046c24cdabc290b8f9b41c6c479d375d.jpg

     

    Merci beaucoup à Lou pour ce bon moment de lecture.

  • Le Livre de Noël de Selma Lagerlöf

    Voici une découverte lors de mes recherches pour le swap de littérature scandinavee2f911d771a25946e500ec0283349c06.jpg.

    Ce livre est un petit recueil de récits,à la manière "des contes dits à la veillée" où Selma Lagerlöf évoque des petites histoires d'une fillette qui reçoit un livre d'étrennes,on apprend la légende de Sainte Luce,on découvre la nuit de Noël pour les animaux et pourquoi le rouge-gorge est devenu rouge (entre autres).

    Le premier récit de la fillette m'a particulièrement touchée.On retrouve la magie de Noël dans les yeux d'une petite fille qui aime les livres.Le livre demeure à ses yeux le plus beau cadeau qui soit (tiens tiens).

    J'ai moins aimé la Légende de Luce et les récits empreints de foi religieuse surtout celui de la confrontation entre Jésus et Judas.L'histoire du rouge-gorge est plaisante.

    C'est un petit livre très charmant mais qui ne laisse pas un souvenir indélébile,il accompagne parfaitement le temps des fêtes mais il s'oublie sitôt le sapin défait.

  • Le Mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

    Je suis encore sous le charme de ce livre rose.La blogosphère en a beaucoup parlé,j'ai franchi le pas après la lecture du billet de Clarabel.Elle proposait cette lecture comme gage de parenthèse agréable et tendre.

    C'est l'histoire d'une rencontre impromptue entre deux individus très différents:une citadine cultivée et un fermier rustique.C'est avec un humour caustique que l'auteur nous raconte leurs entrevues.

    J'ai aimé cette façon de lire dans les pensées de chacun ,tour à tour, comme une joute verbale où l'espace proposé à chacun sur les pages roses reflète celui de leurs propres aveux dans la vie,c'est très cocasse.

    Un beau roman à l'humour décapant et très drôle qui offre réellement un bon moment de lecture,qui se déguste comme de la guimauve.

    Naniela ce roman t'attend si toutefois le "rose "des pages ne t'indispose pas trop ;).

    83a24ebbd9717f60e18a21245f08c24e.jpg

  • Un Amour de jeunesse d'Ann Packer

    939388dc69ec9bea7a521880d6cbc195.jpg 
    Présentation de l'éditeur
    Carrie Bell a vécu à Madison (Wisconsin) toute sa vie. D’aussi loin qu’on se souvienne, elle a toujours eu la même meilleure amie, les même bonnes relations avec sa mère, le même petit-ami, Mike, aujourd’hui son fiancé. Elle a 23 ans. Et elle étouffe.
    Mais voici que Mike est victime d’un terrible un accident qui le plonge dans le coma. Carrie remet en question les fondements même de sa vie : la personne qu’elle est, son foyer, sa région natale. Lorsque Mike sort du coma, c’est pour apprendre qu’il est tétraplégique. Carrie décide alors de partir pour New York ; cette ville immense lui offre la liberté dont elle rêvait.
    Carrie tombe amoureuse de Kilroy, découvre le milieu artiste de Chelsea, se lance avec succès dans la couture. Cette nouvelle vie débordante de passion reste cependant empreinte de remords, et Carrie est hantée par le spectre de ceux qu’elle a abandonnés. Elle retournera à Madison pour affronter enfin le monde dont elle est issue.
    Sommes-nous redevables envers ceux que nous aimons, et qui nous aiment ? Est-ce un signe de force ou de faiblesse que de quitter un être en détresse ? Un amour de jeunesse nous rappelle combien la vie est précaire, combien elle peut changer du jour au lendemain, au gré d’un choix ou d’un drame. Au-delà de ces considérations morales, ce livre est un roman magnifique où éclatent à la fois le talent d’écrivain d’Ann Packer et l’énergie vitale de son héroïne.

    L'auteur vu par l'éditeur
    Lauréate de nombreux prix et distinction littéraires, publiées dans le New Yorker, Ann Packer est l’auteur d’un recueil de nouvelle (Mendocino and Other Stories) très remarqué. Après un démarrage calme, les ventes d’Un amour de jeunesse ont connu une accélération foudroyante liée à sa sélection par un club du livre et son passage à la fameuse émission « Good Morning America ». N°1 sur amazon.com, le livre s’est vendu à 500 000 exemplaires.
    56681a21ab1f204ffb205fba590b73ab.jpg
    Que dire de ce livre? Il m'a été suggéré par naniela,je l'ai parcouru en quelques jours et j'ai apprécié de suivre les tourments de Carrie.J'avais un peu peur de vite tomber dans le pathos  en raison du thème mais il n'en est rien.
    On suit les états d'âme de Carrie,ses interrogations,ses doutes,ses envies ,ses regrets et sa fuite.C'est bien là le thème central du livre:la fuite.
    Cette fuite nous interpelle au fil des pages...courage fuyons,l'adage est très à propos dans nos têtes,dans nos propres vies.Cinq cents pages sur la fuite,n'est-ce pas un peu long ? certes je trouve qu'il y a quelques longueurs mais néanmoins le cheminement de cette femme aux prises avec ses interrogations à un moment crucial de sa vie nous entraîne et nous emporte.
    La fuite pour mieux se retrouver...la fuite pour mieux se reconstruire...la fuite que je connais tant.Moi-même je m'y adonne...la photo ci -dessus c'est l'hôtel Roma Sacré Coeur dans le 18ème arrondissement.Il m'est arrivé à plusieurs reprises dans ma vie de m'y réfugier seule pour réfléchir ou pour fuir...

  • La Douce empoisonneuse d'Arto Paasilinna

    acd727999b0d56b0a69209611c9e7ca8.gifJe poursuis ma découverte des auteurs scandinaves,depuis quelques temps déjà je souhaitais lire du Paasilinna devant l'unanimité des bonnes critiques à son sujet.

    Voilà qui est chose faite.

    Dans ce livre La Douce empoisonneuse,Arto Paasilinna nous raconte les misères d'une petite vieille,la colonelle Ravaska face à son neveu  et ses acolytes qui ont décidé de la malmener pour obtenir ses biens.

    Le thème au premier abord ne m'incitait guère à me plonger dans le récit de cette mésaventure ,et puis au fil des pages ,on découvre une belle satire de la société teintée d'humour,des renversements de situation .

    On suit le parcours de cette vieille dame en se questionnant sur ce qui va lui arriver,comment va-t-elle se débrouiller une fois de plus pour échapper et déjouer les  pièges tendus par son neveu?...

    C'est un petit roman truculent,très agréable à lire...

    Que me conseillez-vous pour poursuivre ma découverte de cet auteur?

  • L'Elfe de la rose d'Andersen

     

    0948535391bc50266122469ebd4cb3f6.jpg

    Dans les jardins enchantés d'Andersen,les fleurs et les animaux parlent aux enfants,fées,elfes et lutins essaient de vivre en harmonie.

    Mais derrière l'aimable façade du conte de fées se dissimule souvent une satire mordante de la société et de ses travers.

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture,retrouver cette poésie et la fantaisie d'Andersen.

    Je vais poursuivre ,je pense,et redécouvrir l'univers merveilleux des contes de notre enfance avec un regard d'adulte amusé et enchanté.

    C'est agréable de lire ce livre en ces jours de fête des citrouilles et autres créatures fantastiques...

    7b131226b6362b6cd2cedb876922bc3a.jpg

  • La Maison des célibataires de Jorn Riel

    Quatrième de couverture

    6dbb741fb4865c76774f5bc406e556f7.jpgLes copains d'abord...Telle pourrait être la devise de ces cinq célibataires qui ont élu domicile dans une maison abandonnée.Mais ces bons à rien pourront-ils toujours vivre ainsi,de bière,d'amitié et de l'air du temps?

    Préoccupé de leurs vieux jours,l'un d'eux a une idée lumineuse:il va épouser la plus célèbre veuve de la région,une marâtre aussi réputée pour ses redoutables colères que pour son riche troupeau de moutons.Mais les amis du jeune fiancé ne l'entendent pas ainsi,et pour le sauver du mariage ,ils vont devoir doubler d'ingéniosité...

    Je souhaitais découvrir un peu la littérature scandinave dans la perspective du swap des bloggueuses,mais il me fallait un court texte aussi j'ai choisi ce premier livre de J Riel...tout semble résumé dans la quatrième de couverture,c'est divertissant,bien écrit mais léger...

    Une petite parenthèse agréable pour se changer les idées en somme.